Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 janvier, un départ de feu dans les loges de Glazart a conduit le club à devoir évacuer les fêtards et annuler son événement. Grâce à la réactivité des équipes, l’incendie a pu être maîtrisé et n’a fait aucun blessé. Le club réouvrira dès ce week-end. 

C’est un événement 100% psytrance et progressive trance qui devait avoir lieu au Glazart, un des lieux de référence en terme de techno, hard music, trance ou encore dub. Ce samedi 26 janvier, la soirée organisée par le collectif Amnexia débute quand un départ de feu survient à 1h30 dans une des loges des artistes. L’évacuation générale a été immédiatement lancée et les pompiers appelés. 

Pour les faits, le Glazart a publié un communiqué ci-joint : « Nos équipes sont intervenues immédiatement : la zone a été sécurisée, les premières interventions réalisées à l’aide d’extincteurs tandis que les pompiers et la police ont été alertés. Le personnel de Glazart et les équipes de son prestataire Spartiate ont permis que l’évacuation du public se déroule dans le calme et l’ordre a été maintenu à l’extérieur grâce aux policiers présents sur les lieux. » Une réaction admirable grâce à laquelle aucune des personnes présentes n’a été blessée, et qui rappelle les risques du métier et le professionnalisme des personnes en charge. « L’incendie, léger, a rapidement été maîtrisé puis endigué par les pompiers. Le responsable de la sécurité et le régisseur général ayant inhalé de la fumée ont dû être conduits à l’hôpital par précaution et sont aujourd’hui hors de danger. » 

© Leo Vidale

Depuis plus de 20 ans, le Glazart accueille nombre de fêtes dans les meilleures conditions possibles, en toutes saisons, et continuera d’être un des clubs phares de la capitale. La sécurité est évidemment une priorité : « Notre personnel est formé à la gestion de ce type de situation et répond aux obligations de qualification SSIAP 1 et EPII (Service de Sécurité Incendie et d’Assistance aux Personnes et Équipier de Première Intervention Incendie). Pour Glazart comme pour LaPlage, nous obtenons également des avis positifs sans réserve de la part des commissions de sécurité depuis 2009.«  Le club est en effet largement équipé pour résister aux incendies : « Nous disposons de murs coupe-feu, nos moyens de secours (extincteurs) sont facilement accessibles et contrôlés régulièrement et tous nos matériaux sont résistants au feu, comme le prévoit la législation.« 

Un incident à oublier donc, à l’heure où le Glazart réouvrira ses portes dès ce vendredi 1er février avec l’événement Nursery, qui accueillera l’artiste néerlandais Remco Beekwilder et visera à sensibiliser les acteurs de la techno et le public à la lutte contre le Sida. 

Retrouvez les prochains événements et l’ensemble de la programmation sur la page Facebook de Glazart