Triste jour pour la House Music. Frankie Knuckles, le parain de la House s’est éteint à l’âge de 59 ans à Chicago à la suite de complications dues à son diabète de type II.

Il s’en est allé rejoindre son ami d’enfance Larry Levan (décédé en 1992) avec lequel il avait commencé sa carrière en 1971.  Sa résidence au Warehouse dès 1977 allait faire du célèbre club de Chicago le berceau d’un genre qui allait conquérir le monde. II avait été le premier à prendre le parti de mixer des disques de soul et de disco ensemble en utilisant les samples : « And House music was born ».

Il aimait à raconter cette soirée de 1981 où, déambulant dans les rues de Chicago, il était entré dans un bar, à la vue du panneau « On joue de la House music », pour demander ce que c’était, pour qu’on lui rétorque « ces trucs que tu passes au Warehouse ».

Frankie Knuckles s’était lancé dans la production dès 1986 avec des records précurseurs comme les maxis devenus classiques « Baby Wants To Ride / Your Love » avec Jamie Principle et « Tears » enregistré avec Robert Owens et Satoshi Tomiie. Il avait fondé l’année suivante le label Def Mix Productions avec David Morales avant de signer sur Virgin et de sortir son premier album Beyond The Mix en 1991.

Le tronçon de Jefferson Street où le Warehouse avait l’habitude de se tenir avait été renommé en 2004 à la demande du sénateur de l’Etat d’Illinois de l’époque, Barrack Obama.

« En l’honneur du parain de la House music : Frankie Knuckles way ».

Remixeur hors-pair, il avait été récompensé pour son travail en recevant un grammy en 2007.

On se souviendra de son smile et de sa bonne humeur, toujours au rendez-vous.

Back To Paradise. You will be sorely missed my friend.

BY NOÉMIE BARBIER

RIP Frankie Knuckles meurt à 59 ans Dure Vie Blackjarrel

(Credits : Blakejarrell – Instagram)