Une nouvelle archive en ligne mettant en lumière la scène acid house et les raves de Blackburn, en Angleterre, vient de voir le jour. Le projet FLASHBACK retranscrit l’atmosphère de cette époque « révolutionnaire » entre interviews, anecdotes, photos et flyers. 

Un nouveau site internet, intitulé FLASHBACK, rend hommage à la scène acid house rave de Blackburn, dans le Lancashire, de 1988 à 1991. Cet ancien centre industriel au nord de Manchester a accueilli de nombreux événements dans d’anciens moulins ou entrepôts qui y étaient entreposés, réunissant près de 10 000 personnes, dont les principaux DJs de l’époque, Rob Tissera, Jay Weardon et Suddi Ravel, qui avaient d’ailleurs publié un livre illustré intitulé A Brief History Of Acid House. Le projet de FLASHBACK s’est monté suite au travail de Jamie Holman, un artiste qui tenait une résidence à la Biennale britannique du textile l’année passée. 

Sur le site, l’atmosphère y est fidèlement retranscrite par le biais de nombreuses interviews audio des acteurs de l’époque, mais aussi une petite mine d’or d’articles, d’images et d’anciens flyers des raves. En tout, 33 participant·e·s racontent leurs anecdotes de ces folles soirées de l’époque, des ravers, DJs, organisateurs, mais aussi policiers et politiciens. « On avait l’impression de participer à une révolution« , lit-on ainsi de Mark, un raver. « Mais c’était vraiment le cas ! C’était juste dans cette petite ville du nord. On avait l’impression que nous allions prendre la relève. La police ne pouvait pas s’en occuper, et nous nous sommes sentis révolutionnaires.« 

Les fondateurs du site expliquent qu’il s’agit de « l’histoire d’une des plus grandes révolutions de la classe ouvrière de Blackburn, connue de manière interchangeable sous le nom d’acid house, raves, ou plus communément appelée par les habitants, les « parties ».

Vous pouvez visiter ces archives sur le site internet de FLASHBACK