Photo à la une © We Love Green, Maxime Chermat

Ce jeudi 18 février, Roselyne Bachelot recevait les organisateurs des festivals pour annoncer des mesures quant à la tenue de leurs événements cet été : assis, en plein air, et avec 5000 personnes maximum. En réaction, certains gros festivals ont déjà pris leur décision d’annuler ou de maintenir, quand la plupart ne se sont pas encore prononcés. 

Après plusieurs semaines d’attente, la ministre de la Culture recevait aujourd’hui les professionnels des festivals français pour évoquer leur situation et la possibilité d’organiser des événements à l’été 2021. Les contraintes demeureront fortes, puisque les événements pourront avoir lieu en configuration assise, obligatoirement en plein air et avec 5000 spectateurs maximum. 

En réaction, malgré le fait que la jauge pourra être ré-évaluée dans les prochaines semaines suivant l’évolution de l’épidémie et que des réunions seront régulièrement organisées d’ici à l’été, les professionnels de la culture n’ont pas tardé à réagir. Et pour certains, c’est l’annulation d’office.

Cascade d’annulations

Quelques jours avant les annonces du gouvernement, le festival parisien Solidays donnait le ton des décisions qui allaient être prises. « La probabilité de pouvoir jouer en plein-air, en grande jauge, debout cet été est tellement faible qu’il ne nous semble pas raisonnable de vouloir y croire plus longtemps. Cette incertitude qui nous ronge depuis des mois engendre de la crainte. Et pour Solidarité Sida, l’avenir doit rester une promesse et non pas devenir une menace. », explique le communiqué sur le site internet de Solidays

L’annonce tombée ce jeudi 18 février, des « gros » festivals comme le Hellfest ont annoncé leur annulation. « Imaginer un Hellfest avec 5.000 festivaliers tirés au sort sur les 60.000 déjà munis d’un pass 3 jours, assis et distanciés est au mieux fantaisiste, mais plus réellement une hérésie. », écrivent les organisateurs du festival de métal dans un communiqué sur le site. Le festival est reporté les 17, 18 et 19 juin 2022, et les participants peuvent conserver leur pass 3 jours ou 1 jour. 

Hellbangers,

Nous avons espéré le meilleur, mais c’est finalement le pire qui se prépare pour cette année. Face aux…

Publiée par Hellfest Open Air Festival sur Vendredi 19 février 2021

D’autres suivent, comme Garorock. « La configuration qui est la nôtre (50.000 festivaliers par jour, 40.000 campeurs), ne nous autorise pas à nous inscrire dans les nouvelles normes exigées (un public assis de 5.000 festivaliers au maximum). Nous ne pouvons pas dénaturer l’expérience Garorock.« , expliquent les organisateurs. Le couperet tombe : pas de report, mais une annulation pure et simple et des craintes pour l’avenir. 

Certains gardent espoir

Malgré les contraintes d’une configuration assise, certains festivals ont annoncé le maintien de leurs événements en 2021. C’est le cas des Francofolies de La Rochelle, du 10 au 14 juillet, qui a réagit dès le lendemain sur ses réseaux en confirmant « une édition en jauge adaptée mais avec une émotion décuplée de pouvoir enfin se retrouver. » La billetterie, déjà victime de son succès, est pour l’instant fermée. 

À la suite des annonces de la ministre de la Culture du 18 février, nous sommes heureux de vous annoncer que Les…

Publiée par Les Francofolies de La Rochelle sur Vendredi 19 février 2021

À Rennes, Les Vieilles Charrues joue l’entre-deux et s’adapte, en annonçant 10 soirées de concerts du 8 au 18 juillet suivant le respect des mesures annoncées en jauge limitée et configuration assise. 

Les festivals électroniques en suspens

Pour les festivals de musiques électroniques où la configuration assise paraît en désaccord total avec leur déroulement, c’est le flou. « On est sous le choc, dos au mur« , alertait jeudi à l’AFP Jean-Paul Roland, le directeur du festival Les Eurockéennes et représentant du Prodiss. « Aux Eurocks, le spectateur n’est pas là pour être assis et voir un concert. Il est là pour un moment de vie. C’est ça qui est exclu avec la décision du ministère. »

À Rennes, le Made Festival a déjà communiqué son annulation sur le site internet. « Si la déception est immense, nous avons également une pensée pour l’ensemble de nos équipes, intermittents du spectacle, prestataires, partenaires et bénévoles qui contribuent à vous ouvrir ces quelques jours de fêtes, de musiques et de partage. », écrivent les organisateurs. À Reims, La Magnifique Society souhaite s’adapter et « proposer une expérience à partager fin juin« . 

D’autres festivals comme We Love Green à Paris ou le Family Piknik à Montpellier ont entamé des sondages auprès de leurs festivaliers pour connaître leur avis sur la possibilité d’une adaptation de leurs événements avec les nouvelles mesures annoncées.

Votre opinion compte 💚 Merci d’avoir répondu si nombreux au sondage concernant les protocoles sanitaires à l’étude pour…

Publiée par We Love Green sur Lundi 15 février 2021

Pour beaucoup, l’avenir reste incertain. Roselyne Bachelot a promis une « sécurité financière » en cas d’annulation des événements, et un accompagnement pour ceux qui adapteront leurs éditions. « On va travailler. Cela va entraîner des frais, par exemple des installations de gradins. On les aidera à assumer ces frais supplémentaires de festival et également dans la compensation de billetterie qui ne leur permettrait pas de couvrir leurs frais », promet la ministre au micro de France Info.