En janvier dernier, le festival To Gaether réunissait déjà 20 000 personnes à la Halle des Manteaux Blancs de Paris. Deux jours où musique et arts se combinaient avec brio, littéralement dans le but d’ « être ensemble » et « se rassembler » dans ce lieu de rencontres. La deuxième édition a lieu ce week-end, les 18 et 19 novembre au Carreau du Temple, et réserve en plus des disciplines artistiques déjà présentes l’année dernière, un line-up éclectique et savoureux.

L’expérience est immersive : peinture, musique, photographie, théâtre, cinéma, danse, mode, illustration ou encore design culinaire seront présents lors de la deuxième édition, dans la volonté d’un échange et d’un partage comme maîtres-mots de l’événement. Son hôte : le Carreau du Temple, situé au cœur du quartier de la République, un espace de 6500m2 où plus de 230 événements ont lieu chaque année. En tout, ce sont donc plus de 300 artistes sur 1000m2 qui poseront leurs planches, instruments, représentations ou créations pour faire découvrir à tous la richesse de leur art dans une exposition à 360°.

Côté programmation musicale, le festival réservera sa journée à des artistes déjà bien implantés de la scène locale. Deux DJ sets des duos ALVA, membre du label Pont Neuf Records, l’indie pop de THE SHOES, et une large partie réservée aux live avec les lyonnais Moi Je aux accents de funk et nu disco, les sonorités caribéennes de Monk & Rivière Salée, et le live band du collectif et label D.Ko Records, Secret Value Orchestra.

L’événement se prolongera au Nouveau Casino dès la fermeture du Carreau du Temple, avec une programmation axée musiques du monde. Monk & Rivière Salée seront suivis jusqu’à 7h du collectif Mawimbi, des accents plus techno de FATOUMATA, et de Dj Mate & Noga.

De retour au Carreau du Temple, la programmation du lendemain, elle, sera exclusivement réservée aux lives. Un dimanche à la rencontre des univers de Frizzy P & Mister Cole, Elvinci & Co, Arigato Massaï et le trio L.E.J.

Véritable plus du festival, l’entrée est gratuite et accessible à tous, pour promouvoir davantage cet espace dédié à l’échange, la création et la découverte. Aucune raison donc de ne pas s’y aventurer et dériver son programme de quelques heures pour partir à la rencontre du To Gaether.

Toutes les infos sur le site ou l’événement Facebook