La troisième édition du Bon:Air festival revient dans le cadre époustouflant de La Friche La Belle de Mai à Marseille les 1er, 2 et 3 juin. Cette année, l’événement est propulsé dans une nouvelle dimension où plus de 30 artistes house et techno, DJ sets et live, underground local et poids lourds internationaux cohabiteront intimement durant 22h à travers plusieurs espaces.

Depuis deux ans, le festival marseillais à l’initiative de l’agence Bi-pole se déroule dans les différents lieux de cette immense friche réhabilitée dans l’ancienne usine de la Seita,  devenue lieu de création et d’innovation avec notamment plus de 600 propositions artistiques par an (de l’atelier jeune public aux plus grands festivals). En deux ans, sa programmation n’a cessé de s’affiner et impressionne par sa pertinence jusqu’à devenir l’un des festivals incontournables de musiques électroniques de la région.

Le vendredi et samedi débuteront tous deux de 19h à 23h sur l’immense Toit-Terrasse de 8000 m2 au panorama imprenable sur la cité phocéenne. Mise en bouche savoureuse (et entièrement gratuite) du festival, la programmation fera la part belle aux talents actuels avec Malcolm, Perel, Tropicold et Louise Chen.

Avec le Pass 1 ou 2 jours, le choix s’offrira ensuite à vous jusqu’à 5h entre les deux cocons des « Plateaux » (La Ballroom & La Boite) et jusqu’à 6h dans la salle mythique du Cabaret Aléatoire, véritable cathédrale industrielle devenue capitale de la musique. L’exigence placera la même barre haute entre programmation affinée, arts numériques et installations vidéos et sonores inédites.

© Florian Gallene

Le vendredi verra s’y succéder la house raw du jeune duo déjà très prometteur Dub Striker, aux côtés du représentant incontesté de la scène post-dubstep Joy Orbison, chef de file entre bass music et house au Royaume-Uni. L’électro-techno hypnotique du DJ et producteur devenu presque légendaire Daniel Avery complètera la Ballroom. La house ne sera pas en reste dans La Boite avec trois poulains de l’écurie Dekmantel : la deep house solaire de la suissesse Sassy J, l’éclectisme du mystérieux Young Marco et l’intensité indéniable de Call Super, épaulés par le DJ résident de Radio Grenouille, Why Pink?, aux inspirations disco punk, noise ou tropical drums des 80’s. Un mélange dissonant qui nous intrigue. La cathédrale du Cabaret Aléatoire accueillera deux DJs étoiles montantes de la scène électronique aux influences futuristiques entre house maîtrisée et futurisme technoïde, à savoir l’américaine Avalon Emerson et la française Oko Dj. Ce plateau se peaufinera de deux légendes de la techno, l’icône et pionnier de Détroit DJ Stingray et la prétresse « noisician » Paula Temple.

Le samedi s’inaugurera avec le collectif, label et disquaire marseillais Extend & Play. Trois poids lourds de la house suivront dont les lives de Soichi Terada et Mr. Fingers aka Larry Heard – qui annonçait cette semaine la sortie de son nouvel album (le premier depuis 20 ans). Autre légende, le retour fulgurant de la légende de Détroit DJ Bone après un hiatus ces dernières années. La deuxième salle accueillera le b2b détonnant entre Myako et Donarra aux accents breakés entre house et techno, l’italienne Elena Colombi remarquée pour sa résidence sur la radio londonienne NTS et la grande première de Kiddy Smile à Marseille. Les Fils de Jacob donneront eux le ton aux marseillais Shlagga & Martin Dupont mais aussi BPM du collectif Metaphore, et aux pontifes de la techno Bambounou et Bjarki, lui aussi pour la première fois en représentation dans la cité phocéenne.

Après deux jours de fête intense, le Bon:Air ne s’arrêtera pas en si bon chemin avec son traditionnel après-midi « Récré ». Gratuit et ouvert à tous, after pour certains, brunch dominical pour d’autres, de nombreux ateliers, boums pour les plus petits et lieux de restauration se partageront entre 5 espaces dédiés.

Et pour les plus impatients, le festival s’ouvrira un mois avant lors d’un before au Cabaret Aléatoire le vendredi 18 mai. Seront invités Hunee, DJ globe-trotteur reconnu à l’international pour la maitrise de ses sets incorporés de pépites cachées, et Braw Shelter, acronyme de l’uunion des membres du label D-Mood à la sélection variée entre disco, jungle, house et breakbeat.

Le mistral s’avancerait presque jusqu’à nos bureaux parisiens jusqu’à nous pousser inévitablement dans la cité phocéenne en juin. Un festival à ne manquer sous aucun prétexte pour prendre le bon air de ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui sous les étendards house et techno.

Toutes les infos et la billetterie sont disponibles sur le site du festival.

⚡FESTIVAL LE BON AIR : AFTERMOVIE 2017 ⚡

⚡FESTIVAL LE BON AIR : AFTERMOVIE 2017 ⚡Retour en images sur cette 2ème édition <3 Merci à toutes & tous <3

Posted by Festival Le Bon Air on Montag, 15. Januar 2018