Photo à la une © Yannick Van De Wijngaert / Dekmantel Festival

Ce vendredi 4 octobre, Eris Drew et Octo Octa, l’incroyable duo partenaires dans la vie comme aux platines, revient sur le sol français pour la deuxième fois, à La Machine du Moulin Rouge. Trop rares dans la capitale, voici pourquoi vous devriez y aller d’urgence. 

Rien ne leur résiste sur le dancefloor

Personne ne contredira qu’Octo Octa et Eris Drew ont retourné les foules cette année. Moments d’extase, de danses frénétiques précieux et rares, et de sélections digguées dans les meilleures expérimentations de la garage house parfois US, parfois UK, leur dernier passage à Paris au Weather LSM dans la Seine Musicale ou au Dekmantel à Amsterdam cet été (auxquels nous avons assisté) en ont été gravés au fer forgé (et à la sueur). Elles ont d’ailleurs été classées parmi les 5 meilleures performances du festival. À vivre. 

Leur combat pour donner plus de visibilité à la diversité derrière les platines est important

En 2019, les deux productrices américaines lançaient une série d’évenements intitulées T4T LUVE NRG, suivi de près par un label éponyme. Depuis, le duo a embarqué pour une tournée sur les plus grands dancefloors du monde, avec pour ambition forte de devenir les ambassadrices d’un message ultra positif, et de donner visibilité aux personnes trans – et à la diversité de manière générale – aux platines.

Qui plus est, tous les bénéfices de leur label sont reversés à l’association américaine Sylvia Rivera Law Project, qui lutte pour garantir la liberté d’expression et de genre des individus. Aujourd’hui, leur message a été diffusé à l’échelle mondiale, et ça fait du bien.

DJs mais aussi productrices : derrière les platines ou dans le casque, ça déboîte 

Dernière sortie en date sur leur label commun T4T LUVE NRG, l’EP d’Eris Drew, Resonant Body, est le témoignage du « pouvoir de guérison de la musique face à l’adversité« , et une véritable bombe nichée entre UK Garage et électronique léchée. À la fois doux et puissant.

Trop rares sur le sol français, Eris Drew et Octo Octa reviendront ce vendredi 4 octobre dans l’antre du Central de La Machine du Moulin Rouge. Ce sera la deuxième fois (seulement !) que l’occasion sera d’aller en faire l’expérience à Paris, avec à leurs côtés le patron de La Mona et selector de très longue date, Nick V, mais aussi le collectif déjanté Pardonnez-Nous quelques marches plus bas.

On y sera, vous devriez en être. Au regret de dire « j’aurais dû« . 

Retrouvez toutes les infos sur l’événement Facebook, et vos préventes sur la billetterie en ligne