Photo en une © D.R

Le festival ERA : ORA s’installe en Corse du 2 au 4 août, pour trois jours hors du temps, perdu entre terre et mer. Au programme : des open-air groovy surplombant la Méditerranée et des soirées techno-micro dans une warehouse historique. 

Du 2 au 4 août, ERA : ORA inaugure la première édition de son festival avec un nouveau format, et investit le pénitencier historique de Coti Chiavari, dans les hauteurs du golfe d’Ajaccio, entre forêt, mer et ciel étoilé pour un retour aux sources électronique. Pendant trois jours, des open-air house l’après-midi, des soirées techno dans une warehouse historique le soir, et un after aux ambiances micro et minimal seront au programme. 

Les deux systèmes-son puissants installés par Prestacor résonneront avant tout sous les platines de la scène locale Corse. L’équipe du festival fait en effet appel à Ionescu et Groenogen pour un B2B endiablé, mais aussi aux ambiances tech-house du talentueux Droï, à Franck Hat, et à un des fondateurs du label OPAQ RecordsSTEPHEN. Le projet du Solär Sound System tient bien évidemment sa place dans la programmation, avec un live hardware mêlant sonorités robotiques, old school techno, IDM et minimale. Les plus énervés seront aussi ravis par Lo13 & Henri, figures de la scène techno hardcore sur l’île, notamment via leur collectif UTP

Comptez également sur les lives de PETRU et de TC80, mais surtout sur celui du célèbre Sweely pour groover sur ses sonorités deep, micro house et minimal. C’est enfin les vinyles house de Djebali et du B2B très attendu des deux collectionneurs Fÿm et Fabio qui sauront satisfaire les plus pointilleux  d’entre vous.

© D.R.

Pour les ambiances plus sombres, l’équipe fourni un line-up d’exception, de la techno pure et minimaliste en passant par l’indus. L’incontournable Roman Poncet, qu’on ne présente plus, fera honneur au festival en offrant ses meilleures pépites, et continuera sous son alias Traumer, avant de laisser place au spécialiste de la 90’s minimal-techno-break, Massaï. Comptez également sur la présence de l’italien Quest, et sur les ambiances dark et aggressives de Mayeul et de Charlou. Le closing du samedi soir sera assuré par le célèbre JKS, tout autant influencé par les percussions et autres sonorités groovy, que par l’acid et la trance. Enfin, la micro-house et la minimale seront mises à l’honneur lors de l’after du dimanche, avec la présence de FunkastleAnthea et Molly, mais aussi avec un DJ set de 4 heures des filles du label et collectif parisien RA+RE.

Le site du festival accueillera un camping en accès libre à tous les festivaliers, ainsi que de nombreux foodtrucks, et un riche village de stands confectionné par ses partenaires. Pour accéder au site du festival, des navettes seront mises en place depuis l’aéroport d’Ajaccio, en passant notamment par Porticcio. 

Retrouvez plus d’informations sur l’événement Facebook.