Remarqué ces dernières années par des sorties sur Pont Neuf Records, FHUO, Happiness Therapy ou encore sur Salin Records, Tour Maubourg fait partie de ces producteurs en constante création. Il revient pour Dure Vie sur son quotidien en confinement, partagé entre son studio et son appartement.

Où es-tu confiné ?

Avec ma copine chez moi, et c’est plutôt cool. Bien sûr la vie est un peu répétitive mais on s’y fait. Enfin heureusement qu’on a déménagé il y a quelques temps, ça aurait été plus dur dans notre petit studio de 20m². Mais je dois dire que je ne vis pas trop mal l’isolement. Quand on fait de la musique on a toujours quelque chose à faire. 

Qu’est-ce qui t’inspire en ce moment ? 

C’est assez particulier, je traine une certaine mélancolie et en même temps un sentiment de lévitation puisque le temps semble s’être arrêté. Le problème est plus le vide que peut créer le confinement. L’inspiration vient de petits éléments dans ma vie quotidienne comme un bon moment passé avec des amis, une expo, une balade etc… toutes ces petites choses sont assez insignifiantes mais elles rechargent sans que je m’en rende compte mes réserves d’inspiration. Et là, il faut dire qu’après ces semaines de confinement c’est un peu le vide (rires). 

Si on passait la journée avec toi, ça ressemblerait à quoi ? 

Je me réveille assez tôt, entre 6h et 9h ça dépend des jours (je suis plus productif le matin). Et puis j’ai la chance de pouvoir aller au studio (à 3 min de chez moi) où je sais que je ne croiserai personne et ça me permet d’aller me confiner dans un autre espace clos que mon appartement (rires). Je rentre chez moi vers 18-19h puis la soirée est assez simple, un bon dîner, un petit set, éventuellement une bouteille de vin, une bonne série ou un film. Je suis sur Le Bureau Des Légendes là, c’est vraiment pas mal. 

Le confinement a-t-il un impact sur ton rapport à la musique ? 

Pas vraiment, mais comme je ne bosse plus à côté, j’ai beaucoup plus de temps. Le problème, comme je le disais plus tôt, est que l’inspiration vient parfois à manquer. Alors j’essaie de sortir de ma zone de confort en allant vers d’autre styles musicaux ou en me concentrant sur une machine en particulier. 

Comment appréhendes-tu cette période de confinement concernant ton métier ?

Pour les dates c’est assez simple, il n’y en a plus. J’espère que le virus ne sera rapidement plus un danger et que le confinement s’arrêtera assez vite car le manque à gagner grandit.

T’es-tu lancé un objectif pendant le confinement ?

Avec Pont Neuf on a décidé de sortir 3 compilations pendant la période (Baie De Room), une de prod « originale » une compilation de feat entre membres du label et une compile de remix des tracks sorties sur Pont Neuf. Les deux premières sont déjà disponibles sur le Bandcamp du label et les autres plateformes de stream. Les prochaines arrivent vite.

Tu peux nous décrire ton setup ?

Au début du confinement je m’étais fait un petit setup avec une Acidlab Miami, Dfam de Moog, une MPC2000xl et un Blofeld. Mais je suis vite retourné en studio, et là j’ai un setup plus complet et surtout un son agréable (merci les Adams A77x).

J’ai pas mal de matos, tout n’est pas à moi on loue le studio à plusieurs. Mais là je bosse surtout avec un DX7, Acidlab Miami, Dfam, Subphatty, une TT303 1èregénération, unBlofeld, Eventide H3000, Ensoniq DP4 et un Jomox T-Resonator pour les effets. Plus une table de mixage Mackie 24.4 vlz pour envoyer tout ce petit monde dans la carte son. Pas vraiment un setup de secours donc (rires).

La production en ce moment, c’est plutôt pour quelques heures ou jusqu’au bout de la nuit ?

Quand j’ai reçu le H3000 d’Eventide (un multi effets mythique) j’avais tellement hâte de le tester que je me suis levé à 3h pour aller au studio. Impossible de dormir de toute façon. J’y suis resté jusqu’à 23h. Mais j’essaye d’éviter ce genre de situation. J’ai les oreilles fragiles à cause d’une grosse crise d’acouphène il y a quelques temps, et généralement plus je reste plus j’écoute fort.

Le meilleur plat avant ou pendant une session ?

Poulet braisé de chez Charly à Aubervilliers. 

Ton occupation pour faire une pause ?

 Une petite pause verdure.

La première chose que tu feras quand le confinement sera levé ?

J’irai acheter une paire de CDJ que je devais récupérer mais impossible avec le confinement…

Vous pouvez suivre Tour-Maubourg sur Facebook, Soundcloud et Instagram