Pour rouvrir les restaurants et lieux culturels, Emmanuel Macron a évoqué l’idée d’un « pass sanitaire » (et non vaccinal).

Pour « organiser la réouverture » des restaurants et des lieux culturels tout en « protégeant la population et les professionnels » du risque de contamination, « nous allons mettre en place une organisation à travers ce que j’appellerais un pass sanitaire », a déclaré Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse, après la première journée de visioconférence avec les 27 dirigeants de l’Union européenne.

Concrètement, Emmanuel Macron a expliqué que les personnes devront d’abord « s’enregistrer pour faciliter le système d’alerte » du traçage des cas-contacts. Un système « simple et numérique » qui serait à utiliser avec l’application TousAntiCovid, et permettrait de vérifier qu’une personne a été testée négative au cours des 48 à 72 heures. Il sera différent d’un pass « vaccinal », même s’il sera possible de savoir si l’on a été vacciné avec le même système. 

Grâce à ce sésame, il serait alors possible de pouvoir retourner au restaurant et dans différents lieux culturels comme les musées, théâtres, cinémas ou encore les clubs à terme. 

Emmanuel Macron a aussi reconnu que l’idée « va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d’organisation de nos libertés », raison pour laquelle « il faut (la) préparer dès maintenant techniquement, politiquement, juridiquement ». Ce pass pourrait aussi être commun à tous les pays de l’Union Européenne, pour « éviter que chaque pays développe son propre système » et ainsi « travailler à une certification médicale commune ».

Emmanuel Macron poursuivra les échanges autour de ce sujet la semaine prochaine, lors d’une nouvelle réunion avec le gouvernement. 

Au Royaume-Uni, les salles de concert et clubs sont également sur le point de tester un nouveau système de « passeport santé », pour espérer à leur tour faire redémarrer le secteur musical et événementiel le plus rapidement possible.