L’exposition Electronics : From Kraftwerk to The Chemical Brothers, installée au Design Museum de Londres après son succès à la Philharmonie de Paris en 2019, est désormais accessible en visite virtuelle jusqu’au 14 février. 

En 2019, la grande exposition Electro avait remporté un franc succès d’abord en France, à la Philharmonie de Paris, en s’installant pendant quatre mois dans ce lieu emblématique pour retracer l’histoire de la scène électronique entre projections, photographies, sculptures, témoignages et instruments iconiques. En juillet 2020, elle avait ensuite été importée au Design Museum de Londres dans le même objectif d’explorer les acteurs qui ont marqué sa scène électronique, toujours sur la bande-son des 11 playlists imaginées par Laurent Garnier entre l’âge d’or du disco, la house de Chicago et la techno de Détroit, l’électronique et minimale allemande, la techno « futuriste », les meilleurs morceaux qui ont fait la French Touch ou encore la bass culture. 

Face à la crise sanitaire et les musées d’Angleterre toujours fermés, les commissaires de l’exposition ont mis en place des visites virtuelles de l’exposition au prix de £7. 

Visite virtuelle

Bien installé.e chez vous, les conservatrices du Design Museum, Gemma Curtin et Maria McLintock, se chargeront de vous guider à travers les moments-clés de l’exposition. En plus de l’ensemble des œuvres consultables dans cette visite virtuelle, des interviews d’artistes comme Jean-Michel Jarre, A Guy Called Gerald, les designers de 1024 Architecture ou encore Jean-Yves Leloup, le co-commissaire français à l’origine de l’exposition, sont également disponibles. 

1024 Architecture © Felix Speller 

Parmi la richesse des oeuvres présentées, on y retrouve celles de Jeff Mills, Ellen Allien, Jean-Michel Jarre, l’atelier radiophonique de la BBC, des images à grande échelle de la culture rave d’Andreas Gursky, des marques de DJ et de la mode, des graphiques de Peter Saville, ou encore les célèbres flyers historiques et des soirées club du pays. On y croise et explique aussi les inventeurs et les pionniers de la musique électronique, la naissance de la house et de la techno à Chicago et à Detroit, la culture historique de la dance music à New York et le deuxième Summer Of Love au Royaume-Uni. On s’extasie aussi devant les images audiovisuelles et performances en direct d’Aphex Twin, The Chemical Brothers et Max Cooper, ou encore face à l’installation sonore et lumineuse CORE du studio 1024 Architecture.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Design Museum. Les visites virtuelles sont ouvertes du 27 décembre au 14 février, et les détenteurs de tickets peuvent visiter l’exposition jusqu’en mars 2021. 

Smith & Lyall © Felix Speller
Véritable studio de Jean-Michel Jarre
© Felix Speller