Le DJ selector aux 8000 vinyles Dusty Fingers devient cette année résident de la Sacré Radio (radio du club parisien Sacré). Son émission mensuelle Dusty Disco Club invitera les DJs selector (ces fameux diggers émérites), toujours à la recherche de la pépite rare. 

Quel est le concept du Dusty Disco Club ? 

Le concept est simple, c’est un radioshow mensuel vinyl only sur Sacré Radio, focus autour de la deep disco, du boogie, du gospel, de la modern soul et du jazz funk. Ça sera l’occasion de faire découvrir des disques obscurs, des classiques de ma collection, et aussi de mettre en avant mes invités, DJs/selector spécialiste de cette vibe qui viendront présenter leur meilleures disques. 

Dusty Fingers, ça vient d’où ? 

Au tout début de Dure Vie, pour mon premier DJ set au Panic Room où je n’avais pas encore de nom de scène. Au moment d’annoncer l’événement, Mazen m’appelle pour savoir quoi écrire alors que je suis en pleine session digging dans une cave bien crado. J’ai regardé mes mains qui étaient devenues noires de poussière et le nom est venu naturellement ! 

On te cite souvent comme un vrai selector. Combien de vinyles penses-tu avoir dans ta collection ? Quels sont tes sous-styles favoris ? 

Je dirais aux alentours de 8000 que je stock dans mon sous-sol converti en music room et home studio. J’aime beaucoup de choses variées qui ont comme point commun le groove et une certaine funkiness. Mes sous styles favoris couvrent la période 70s-90s, et vont du deep disco au boogie 80s, de l’acid house de Chicago à la dream house italienne en passant par la musique africaine,  antillaise et la deep house de Détroit.

Tes 3 disques favoris du moment ? 

Carol Williams – Till You Surender (Special Remix Ray Pinky Velazquez)
Un de mes titres favoris écrit et produit par la légende Patrick Adams qui nous a malheureusement quitté récemment.

Blondie & Pappa – Shake It Loose

Une petite pépite groovy en direct d’Afrique du Sud, trouvée lors d’un de mes voyages à Johannesburg.

The Dells – All About The Paper

Un classique disco uptempo que j’affectionne tout particulièrement et que je me devais de jouer en ouverture du premier épisode du Dusty Disco Club.


La première Dusty Disco Club est disponible en écoute sur Youtube et Soundcloud.