Photo à la une © Gaetan Tracqui

L’anniversaire d’un collectif est sans nul doute une étape marquante dans son calendrier d’événements annuel. Habitué aux formats en warehouses et autres vastes espaces parisiens, Distrikt Paris revient ce week-end à ses fondamentaux dans le nouveau club NF-34 pour y fêter sa troisième bougie. Pour les plus endurants, l’after se prolongera jusqu’à 13h le lendemain.

En 3 ans, Distrikt Paris est devenu un des collectifs phares de la capitale. Dès le lancement du projet et jusqu’à aujourd’hui, ses habitués retrouvent à chaque rendez-vous un état d’esprit fort et familial, gage de leur devise : « No VIP zones, no bottles, no tables. Distrikt Paris brings club back to it essence. » Sur Paris, ils sont parmi les premiers à rassembler autour d’autre chose que de la techno industrielle et brute, avec une ligne artistique directrice autour de la minimal house, le tout en warehouses. Après plus d’une vingtaine de lieux alternatifs, le marathon d’anniversaire revient à ses fondamentaux, le club, mais toujours dans cet esprit de liberté qui les caractérise.

Au programme, un double format club et after qui prolongera la fête de 23h30 à 13h pour les plus assoiffés de marathon hivernal, et un line-up à la hauteur de l’événement dans les cordes artistiques de son arc minimal, micro-house et autres ramifications électroniques actuelles. Au NF-34, la température ne risque pas de redescendre avec deux pointures du genre très attendues, le pionnier turc Onur Özer et le berlinois Binh. Les deux co-fondateurs de Distrikt Paris, Bassam et Escko, seront bien sûr derrière les platines pour que l’esprit du collectif reste intact jusqu’au bout de la nuit.

À 5h, les âmes en mal d’after ne se poseront pas la question de la prochaine étape en claquant des dents dans le froid, puisque la fête continue dans un lieu en dur encore non dévoilé, mais tout proche du NF-34. Jusqu’à 13h, les amateurs d’ambiance qui semblent ne jamais redescendre – à l’image des dimanches Breakfast Club ou Réveil Matin au Café Barge – seront entre de bonnes mains, avec le b2b de Yakine et Mouloud (grand habitués des longs sets torpilleurs sur le pont de Concrete), et les résidents de Distrikt Taïeb Chékir, Poggio et Blanco. 

Retrouvez toutes les informations sur l’événement Facebook.