Après un premier évènement à franc succès, le collectif Deependance revient en force le 10 novembre pour une seconde édition qui s’annonce prometteuse. Au programme, 10h de minimale et microhouse dans un hangar brut encore inexploité.

Bien plus qu’un simple promoteur de soirées, Deependance tente de proposer toujours plus à son public. Son seul mot d’ordre ? La fête ! Pendant des mois, le crew explore les lieux les plus atypiques de la capitale à la recherche de la perle rare, jusqu’à tomber sur la warehouse rêvée, encore inexploitée. Une fois le lieu trouvé, il est ensuite temps de créer la vibe Deependance, chaleureuse et familiale, dont voici les ingrédients :

  • 1 hangar brut et de préférence industriel
  • Prenez l’espace exterieur et ajoutez-y une bonne dose de canapés pour reprendre des forces
  • Saupoudrez-les de tables basses pour reposer ses pieds
  • Assaisonnez de quelques fauteuils et laissez reposer vos jambes (quelques minutes seulement)
  • Incorporez-y des tapis pour se sentir comme à la maison
  • Agrémentez la recette de plantes vertes pour créer une véritable jungle urbaine
  • Mélangez le tout avec un public bouillant et des rythmes endiablés !
Laissez mijoter 10h, et le tour est joué.

Côté programmation, Deependance choisit méticuleusement les artistes qui s’y produisent et crée un line-up rare voire exclusif. On se souvient encore de la venue de Rich NxT lors de la précédente édition. Le 10 novembre, l’équipe ne déroge pas à la règle et invite Michael James pour une date unique à Paris, véritable révélation de la scène minimale outre-Manche qui connait un vif succès depuis deux ans. Il signe notamment des sorties sur les labels Mulen et Constant Sound et reçoit le soutien de grands du genre dont Apollonia, Barac, Dana Ruh ou encore Enzo Siragusa.

Autre première parisienne, le producteur allemand F.eht sera également de la partie, et promet de distiller ses vibes minimal dub aux sonorités psychédéliques et grooves chaloupés. À compter également Alessio Viggiano, le résident du collectif qui avait fait un passage remarqué (et remarquable) lors de la précédente édition, et s’aventure notamment sur les labels We_r House et Beste Modus de Cinthie où il signe une tech-house calibrée pour le dancefloor.

Côté local, le fondateur de Deependance aka Mooglee s’accompagnera de Saar & HLE de Pisica pour ravir un public déjà conquis. « So sage » ou pas ?

Retrouvez toutes les infos sur la page Facebook de l’évènement et la billetterie en ligne Shotgun.