Daniel Avery a dévoilé vendredi dernier un nouvel EP surprise de 14 titres, Love + Light, produit pendant le confinement. La fusion parfaite de ses deux styles de prédilection : la techno et l’ambient. 

Vendredi dernier, Daniel Avery sortait son troisième album de 14 titres sur Bandcamp, Love + Light. Tous les morceaux ont entièrement été produits pendant le confinement, puis réunis sur cet opus surprise que le producteur britannique décrit comme « une véritable source d’énergie positive »

Après deux sorties remarquées au début de l’année en collaboration avec Alessandro Cortini (Illusion Of Time) puis Roman Flügel (Noun), Daniel Avery revient cette fois-ci à une sortie solo plus personnelle, mais qui semble être la fusion des deux, entre techno et ambient. Dans sa composition, le titre de l’album est évocateur : (Love) dessine des productions dansantes taillées pour le dancefloor, quand (Light) ouvre la voie à des explorations musicales plus mentales et atmosphériques. 

L’album sort sur le label Phantasy d’Erol Alkan, et sur Mute Records pour la sortie aux États-Unis et au Canada. Le disque est disponible en écoute sur Bandcamp avec un clip pour Infinite Future