Photo à la une © Niels Brault

Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Par ce format « Inside Out » , comprenez un entretien one shot décalé, fendant, improbable, extravagant… bref, ce que vous ne lirez sûrement nulle part ailleurs sur un DJ et/ou producteur. Aujourd’hui, lumière sur Cosmonection, une des figures de proue du collectif et label parisien Pont Neuf, qui sort fraîchement son cinquième EP « Odyssey » entre house, jazz et acid. 

La plus grande fierté de ta carrière ?

Je ne sais pas si on peut appeler ça une fierté en soit, mais disons que j’ai de la chance de faire partie de la team Pont Neuf depuis ses débuts avec toutes les rencontres que j’ai pu y faire. C’est vraiment important d’avoir une « équipe » et de travailler avec d’autres artistes, ça ouvre beaucoup plus de perspectives.

Ton livre de chevet ?

Je suis en train de terminer Le Naufrage des Civilisations d’Amin Maalouf.

Un morceau improbable que tu écoutes en cachette ?

Je n’écoute pas vraiment de morceaux en cachette. Je peux très bien écouter des morceaux de Soul, House, Jazz comme PNL ou Travis Scott.

Avec quel artiste ou personnalité aimerais-tu partager un repas ?

Beaucoup de personnes (rires). Aujourd’hui, je dirais Quincy Jones, sa vie et son parcours m’ont mis une belle claque. C’est devenu une sorte de leitmotiv.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

Tech Support – Heat Wave (Black Loops Remix)

Santiago Salazar – Sucio Beat

Madcat – Sunset

Si tu devais te réincarner en animal ?

Un orque.

Le vinyle le plus précieux que tu possèdes ?

J’ai quelques vinyles mais j’avoue ne jamais avoir vraiment démarré de collection. Je dirais Azura – Paraiso car c’est un cadeau de Thomas qui gère le label.

Si tu étais un objet ?

Une platine.

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

Un concert de Marvin Gaye ou le Alive 2007 des Daft Punk.

Une machine fétiche / préférée ?

La Jomox Xbase 999. Je m’en suis servi dans 80% de mes tracks dernièrement.

Ton plat préféré ?

La paella de mon grand père.

Ta BO de film préférée ?

Blade Runner.

Un endroit complètement insolite où tu rêverais de jouer ?

Une crique au coucher de soleil.

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

La plupart des tracks de mon pote TAOS de chez Pont Neuf. Il dégage trop d’émotions dans ces morceaux c’est indécent (rires).

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

On a joué une fois à Londres avec une partie de l’équipe en 2014 – ça ne s’appelait pas encore Pont Neuf à l’époque. L’Angleterre venait de perdre au 1er tour contre l’Uruguay en Coupe du monde. On s’est retrouvés dans un bus après la soirée, j’étais un peu éméché et je n’ai pas pu m’empêcher de gueuler « Suarez » (ndlr, le buteur de l’Uruguay). On a bien couru ensuite (rires) !

Pour vous procurer l’EP « Odyssey » de Cosmonection, rendez-vous sur ce lien. Et pour le voir en live, rendez-vous au Rex Club ce samedi 27 avril pour la release party du vinyle avec Mella DeeCosmonectionMangabey et KX9000