En Espagne, la salle Apolo du Nista Club de Barcelone va organiser un concert-test pilote de 1000 personnes dans le respect des règles sanitaires, mais sans distanciation sociale. Une première au monde réalisable avec un test rapide d’antigènes effectué à l’entrée. 

C’est le rêve de beaucoup de fêtards en ce moment. À Barcelone, la salle de concerts Apolo va prochainement organiser le premier test-concert pilote de 1000 personnes en tant de crise sanitaire. L’annonce officielle a été faite ce dimanche 4 octobre, où le président de l’Association des salles de concert de Catalogne, Lluís Torrents, et un médecin de l’hôpital Can Ruti de Barcelone ont confirmé que l’événement aurait lieu « dans le mois ». 

Première mondiale

Selon les organisateurs, les participants seront d’abord soumis à un test rapide de dépistage d’antigènes de la COVID-19 à Can Ruti, pour pouvoir ensuite directement assister au concert si le test se révèle négatif.

Sur place, le masque sera obligatoire mais aucune restriction de distanciation sociale ne sera mise en place. Les participants seront aussi surveillés avant et après le concert pour mesurer l’efficacité de ce test et surtout la réussite de l’événement. Pas de précision toutefois sur le style musical. 

Un espoir fin – et pour l’instant loin de l’idéal que l’on se fait d’un concert – qui permettrait peut-être de relancer le secteur événementiel à moindre échelle, mais reste à voir si cela serait envisageable dans le reste des pays les plus touchés, comme la France. Pour Lluís Torrents, ce premier essai pourrait être la clé pour en finir avec les restrictions de capacité et la distanciation sociale pour les concerts, mais aussi les grands événements comme les festivals. À suivre.