Notamment connu pour ses labels Lumberjacks in Hell et Intimate Friends, Marcel Vogel, natif d’Allemagne et aujourd’hui basé à Amsterdam, nous a livré ses bonnes adresses de la ville. Disquaires, bars, parcs, coffee shops… En route ! 

Que faire l’été quand il n’y a plus personne ?

Aller dans la forêt ou les parcs. Les amstellodamois sont très actifs et adorent faire du sport à l’extérieur. Ou bien se poser quelque part pour boire un verre, aller à l’un des nombreux festivals… J’ai entendu que la Hollande avait pas moins de 600 festivals chaque année pendant l’été, il doit y en avoir 3 ou 4 tous les week-ends.

Le QG pour boire des verres ?

C’est bizarre mais honnêtement je ne me considère pas comme un gros buveur. Je pense que le Cafe Belgique a une bonne vibe, environ 60 bières à la carte et une dose quotidienne de DJ’s sympas même si l’endroit est petit.

Où trouver les meilleurs disques de la ville ?

Amsterdam est vraiment un endroit dingue en matière de disques. Mes shops préférés sont Red Light Records, Waxwell et Rush Hour. Tu ne peux pas entrer dans un de ces disquaires sans ressortir avec un énorme smile et les poches remplies. Mais nous avons aussi un tas de disquaires qui valent le détour :  Second Life, Record Mania, Record Friend et Concerto. Et plus encore. Je dois admettre que je suis un peu flemmard pour y aller souvent, je resterai fidèle à ce premier triangle des bermudes.

Que faire pour un premier « date » ?

(Rires) ça dépend. Au premier rendez-vous avec ma copine, je l’ai emmené dans le Nord. Au NDSM il y a deux sports cool près du fleuve, le Cafe Noorderlicht et Plek. C’est assez romantique. Mais ça dépend évidemment. C’est une décision très stratégique non? Ça doit suivre une histoire. Il y a des restaurants sympas aussi.

Le lieu où perdre sa dignité ?

(Rires) dans le quartier du Red Light. C’est généralement ce que font les touristes pour leurs enterrements de vie de garçon. C’est comme un univers parallèle, parce qu’en même temps il y a pleins de choses cool à voir comme la Red Light Radio ou le disquaire Red Light. Mais ouais, quelque part entre les coffee shops et les champignons magiques c’est aussi possible d’avoir l’air d’un imbécile.

Une bonne adresse pour bruncher ?

J’adore cet endroit qui s’appelle le Drover’s Dog. Il y en avait un quand je vivais à l’est d’Amsterdam, et il y en a aussi un autre maintenant que je suis dans le sud. Ils ont du bon café et de bons produits à manger.

Le meilleur plan pour chiller le dimanche ?

Pour être honnête aujourd’hui, j’ai comme rituel avec ma copine d’aller à un cours de Yin Yoga au 40Degrees Yoga. Surtout si vous avez eu un dur week-end. Le cours a lieu le dimanche soir et le professeur est magique. Après ça, t’as vraiment l’impression de renaître. Le Yin Yoga est volontairement très lent, c’est une forme de méditation pour le corps et l’esprit.

La meilleure vue de la ville ?

Je suis un vrai fan de la librairie publique OBA à côté de la gare. Le bâtiment est superbe et offre une belle vue. N’oubliez pas que les immeubles du quartier historique font 5 étages maximum. Du coup tout ce qui est au-dessus t’offrira une superbe vue.

Ce qui te manque le plus ?

Évidemment mes amis, qui sont pour la plupart partis à Berlin. Aussi les magasins un peu branchés que l’on peut trouver à Londres, Paris ou New-York. Amsterdam doit vraiment se renouveler sur ça.

Un produit local ?

Je ne sais pas si Rush Hour ou le Red Light comptent? Disons les coffee shops alors. C’est vraiment étrange qu’ils soient aussi uniques en Hollande. J’ai grandi avec un père alcoolique, du coup j’ai une aversion naturelle pour l’alcool. C’est la drogue la plus létale et omniprésente pour les locaux. De l’autre côté, les gens peuvent aller en prison pour possession de marijuana. C’est super bizarre, et l’on a tendance à l’oublier une fois qu’on y vit. À Berlin, par exemple, ça m’embête vraiment que chaque parc soit plein à craquer de dealers qui embêtent les familles. Question de politique, j’imagine. Mais c’est certainement quelque chose que le monde doit apprendre d’Amsterdam.

Marcel Vogel : Facebook / Soundcloud / RA

À retrouver le 1er décembre au Bellona Club (Lyon)Club 90’s invite Marcel Vogel & Clémentine