Anne Laure Jaeglé, passionnée de musique, organisatrice de soirées et de raves clandestines à Berlin sort son premier roman « Demande à la nuit ». À cette occasion elle nous livre son City Guide de l’underground Berlinois.

1. Que faire l’été quand il n’y a plus personne ?
Il y a toujours quelqu’un à Berlin. C’est une ville très difficile à quitter, même pour quelques jours. Le seul moment où on sent la ville se vider c’est pour le Fusion Festival début juillet. Profiter des nombreux lacs, des open-airs clandestins organisés par les crews locaux, des teufs en plein air comme Heideglühen et Homopatik, du Sisyphos.

 

« Le seul moment où on sent la ville se vider c’est pour le Fusion Festival début juillet »

 

2. Le QG pour boire des verres ?
– Rote Laterne
, un bar caché au-dessus du banal Dachkammer sur Simon-Dach-Strasse. C’est un grand appart à peine transformé, chaque pièce a une atmosphère légèrement différente. Et s’il fait beau, le jardin de l’Urban Spree.
Le Honolulu Bar de l’hôtel Michel Berger, pour se revigorer avec leur eau de coco maison, les BBQ dans la cour de l’hôtel au son de très bons DJs (Soul Clap…), les aftershows improvisés avec les musiciens de passage dans la ville (Arcade Fire…).

3. Où trouver les meilleurs disques dans la ville ?
Record Loft,
Spacehall, Bass Cadet, Oye… Ou directement auprès des DJs qui défrichent leurs collections comme l’a plusieurs fois fait Dixon dans les locaux d’Innervisions.

4. Que faire pour un premier « date » ?
Se retrouver à Schlesisches Tor et boire un cocktail au Konrad Tönz, un bar intimiste hors du temps où avec un peu de chance, un habitué passera quelques skeuds improbables. Checker le programme ciné du Mindpirates.

Konrad Tönz

Konrad Tönz

5. Un lieu où perdre sa dignité ?
On la perd facilement dans à peu près n’importe quel coin de la ville mais on le fait avec une classe inégalable dans le jardin du About Blank.

6. Le spot pour chopper un sandwich à 5h du mat’ ?
Le Delikato à l’angle stratégique Schlesisches/Falckensteinstrasse.

7.  Une bonne adresse pour Bruncher ?
Morgen Rot sur Kastanienallee, un café coco avec un super buffet végétarien, et tu payes le prix que tu veux.

Morgen Rot

8. Le meilleur plan pour chiller le dimanche ?
Görlitzer Park
, dans la fumée des barbecs et des teufeurs en phase de décompression qui trippent sur les interminables parties de frisbee qui s’y jouent.

 

« Dans la fumée des barbecs et des teufeurs en phase de décompression qui trippent sur les interminables parties de frisbee »

Open air Rummelsburg

Demande à la nuit vous plonge au coeur de la nuit berlinoise et du nouvel âge d’or que connait la techno. Un « journal musical » à l’écriture charnelle et incisive, rythmé par une soixantaine de morceaux. Le portrait d’une génération qui se trouve dans la fête.

Disponible en librairies, ebook ou sur commande sur le site de la ville brûle.

Propos recueillis par la Dure Vie Family