Du 28 au 30 juillet, le Cesarhof Festival revient pour sa sixième édition dans la province de Linsdorf en Alsace dans un cadre pour le moins insolite : un ancien corps de ferme immergé en pleine nature, et trois dancefloor/cabanons réaménagés pour l’occasion. Les clés musicales seront confiées à des collectifs et pas moins de 70 artistes aux genres musicaux aussi divers que le blues, le disco/funk, la deep house, minimale ou techno, conviés à redorer le blason de la scène électronique alsacienne le temps d’un week-end. 

L’Alsace comptera cette année aussi son lot de festivals estivaux. Et parmi eux, le Cesarhof Festival, « petit par sa taille », logé dans un corps de ferme pittoresque à quelques minutes de l’aéroport de Bale, mais « grand de par sa programmation » de qualité, curieuse, ambitieuse, et annonciatrice d’un voyage multigenre au cœur de la nature alsacienne.

Côté programmation, la direction artistique du festival n’a pas lésiné sur les moyens : le Cesarhof accueillera une large scène musicale avec comme invités d’honneur divers artistes venus de toute l’Europe, conviés par différents collectifs dont Absolut Techno, Berg Audio, Eastenderz, Le Kater Blau, EGG London, Zoo Project Ibiza, Bass Couture et Les Enfants Terribles, chacun en charge de la programmation d’une scène.

À commencer par le londonien East End Dubs, producteur aux multiples white labels mais aussi heureux fondateur du label aux vinyles multicolores Eastenderz. Direction la Roumanie avec l’ambassadeur de la minimale venue de l’Europe de l’Est aka Barac qui livrera un set alliant comme à son habitude technique et sélection pointue. Ayant l’habitude des b2b insolites notamment avec le maître en la matière Ricardo Villalobos, la jeune prodige suisse Sonja Moonear embarquera dans son bag ses secret weapons les plus dévastatrices. Notre fierté nationale Traumer prendra les commandes des platines pour nous faire danser jusqu’au petit matin, dévoilant certainement les futures releases de son propre label Gettraum.

L’agence Yoyaku ne pouvait se tenir à l’écart d’un tel évènement et y enverra deux de ses meilleurs soldats : le génie des machines Varhat dont on raconte qu’il serait le grand initiateur du white label Hostom ainsi que son partner in crime Janeret, qui délivrera un set house vitaminé. À quelques kilomètres de la frontière, le Cesarhof se devait également d’inviter une pointure allemande et c’est chose faite avec la venue de Martin Buttrich, cofondateur du label Desolat. Une programmation extensive qu’on vous propose de découvrir en entier ci-dessous.

Programmation entière : André Galluzzi, Archie Hamilton, Argenis Brito, Barac, Bo Irion, Dana Ruh,Dandara, Daniel Dreier, David Delgado, David Dorad, Dirty Deep, Don Ramon, DoubtingThomas, East End Dubs, Eveline Fink, Guido Schneider,Idealist, Ion Ludwig, Janeret, Julia Govor, Julietta, KALI G, Kyle Evans,Leopard DaVinci, Marcelo Cura, Martin Buttrich (official), Nico Sun, Nu Zau, Peter Schumann, Rat on the Roof, Rossko, Ruede Hagelstein, Sonja Moonear, Tobi Neumann, Traumer, Varhat

Mais aussi les artistes locaux : Albi, Alice Hänsenberger, Beni Jacksen, Dan.B, Danielson, Dany Labo, Desirée R23, Elrino, Florian Defunes, Franky Fiction, Giom, Gregster Brown, HiGY, Hug & Schiemann, Johny Blaze, Jörn Fleig, Louve, Luigi Forte, Luis Cruz, Lychen, Marc Marxer, Martinesque, Ned O’Neal, Nesha, Nico Mariani, Nikita Sisov, Norbert.to, Oliver Aden, Oliver K, Oscar Niczzo, Philippe Jeanneret, Prioleau, Rick Even, Rumlaut, Rukka, Sander de Bruijn,Seb Blake, Secret 47, Stefan Kleintuente, Thierry, Timoteo, Torn, Willi

Playlist

Tracklist :

Archie Hamilton – Driven To Distraction

Traumer – Bjorigine

East End Dubs – B1

Janeret – Sungrazer

Anrilov, Bvoice & SickDisco – The World Playground (Barac Remix)

Sonja Moonear – Desert Queens

DoubtingThomas – Prologue

Martin Buttrich & Mousse T – Sunseeker

Arkityp – £10/point

Ion Ludwig – I Won’t Listen

Cesarhof Festival : Site / Facebook / Event