Photo à la une © Cabaret Sauvage

Le Cabaret Sauvage, mythique salle de concerts et clubbing niché au cœur du Parc de la Villette, fait peau neuve pendant l’été. En plus d’être complètement insonorisé, l’apparence et les extérieurs du lieu vont être totalement repensés, pour être « plus futuriste« , plus grand, plus beau. 

Créé par Méziane Azaïche il y a plus de vingt ans, le Cabaret Sauvage est devenu une institution dans les salles de concerts parisiennes, sous son chapiteau pouvant accueillir 1200 personnes, au coeur du Parc de la Villette. À l’origine, en 1994, c’était un « Magic Mirror » installé pour seulement quelques semaines, qui avait ensuite prolongé pendant plusieurs mois pour accueillir près de 25 000 spectateurs. Face à un tel succès, le propriétaire faisait construire son propre chapiteau en un nouveau lieu, plus grand, aujourd’hui devenu un havre de paix en pleine nature, avec une grande terrasse surplombant le canal de l’Ourcq. Sa programmation diversifiée accueille des artistes venus des quatre coins du monde, et propose un large panel de concerts, DJ sets, spectacles de cabaret ou encore du cirque. 

En 2019, le Cabaret va être entièrement transformé pendant l’été, où des travaux de grande rénovation débuteront début juillet pour se terminer au mois d’octobre 2019. Une « véritable révolution dans l’histoire du lieu« , précise l’équipe d’organisation. « Ces travaux sont devenus indispensables pour la continuité de l’activité du lieu. Complètement insonorisé, il va permettre d’exploiter la salle dans des conditions plus sereines et d’enrichir la programmation du Cabaret Sauvage. »

Dans une interview pour le magazine A Nous Paris, l’équipe précise que la principale raison des travaux est due aux nuisances sonores des riverains du Parc de la Villette. « L’enjeu est de continuer à accueillir le public, les artistes et nos partenaires dans de très bonnes conditions, tout en réduisant considérablement notre impact sonore« , poursuit-elle. Le chapiteau sera entièrement insonorisé, avec une protection thermique pour minimiser l’impact environnemental : une première mondiale soutenue par la Mairie de Paris, la Région Ile-de-France et le Centre National des Variétés.

Si l’intérieur restera a priori intact, entre sa célèbre salle circulaire, ses boiseries, miroirs et velours rouge, l’extérieur promet une transformation spectaculaire, « beaucoup plus futuriste » avec des baies vitrées, et les extérieurs seront également retravaillés. 

Retrouvez toutes les futures infos sur la page du Cabaret Sauvage