Le festival Burning Man a annoncé le thème de son édition 2021, malgré l’incertitude quant à la tenue de l’événement cette année. 

Chaque année, la ville éphémère de Black Rock City revit avec l’afflux de près de 80 000 personnes dans le désert de Black Rock, au Nevada. Une semaine entière rythmée par nombre de DJ sets et installations artistiques, dont les festivités sont plus qu’incertaines une nouvelle fois cette année face à la crise sanitaire. 

Dans un billet partagé sur le Burning Man Journal le 16 mars, les organisateurs de l’événement ont néanmoins annoncé le thème – choisi à point nommé – de cette année : Terra Incógnita, soit « terre inconnue » en latin.

Après l’annulation du rassemblement de l’année dernière, le Burning Man a avait mis en place quelques initiatives pour maintenir le feu dont sa plateforme d’événements virtuels Kindling, puis son site Multiverse. En août, un documentaire consacré au festival avait également été diffusé.

Depuis, le festival – comme beaucoup – marche sur des œufs. En janvier, les organisateurs avaient déclaré qu’il était « impossible de dire » si le festival pourrait avoir lieu cette année. Avec le thème « terre inconnue », Burning Man annonce la couleur d’une année une nouvelle fois sous le signe de l’incertitude.

Le thème est « une invitation à sortir de notre isolement collectif, à explorer les contours inconnus d’un monde changé et à nous réimaginer, ainsi que notre communauté et notre culture, d’une manière qui n’aurait peut-être pas été possible avant cette période de peste et de pause« ., explique le communiqué. 

« Après une année sans Black Rock City, nous avons tous envie de nous reconnecter, de rentrer à la maison après être restés à la maison. Pourtant, notre séparation forcée nous a également rappelé que l’idée de la maison n’est qu’une idée, et non un lieu particulier.« , poursuivent les organisateurs. « La quarantaine nous a amenés à repenser la signification même du lieu, et à nous débarrasser de certaines illusions à son sujet – comme l’idée que notre ville a toujours été là d’une certaine manière, ce qui n’a jamais été vrai du tout. Elle était toujours le fruit de notre imagination collective, et fondamentalement différente chaque année. »

Le communiqué complet est à retrouver sur le Burning Man Journal