Bradley Gunn Raver, le marathonien acharné de tous les événements et festivals du monde entier et chouchou des DJ’s, vient d’annoncer l’arrêt de son activité. « Un nouveau chapitre commence », après des milliers d’heures à fouler les dancefloors (et ce toujours sobre).

Si Bradley Gunn Raver ne vous dit rien, c’est que vous avez manqué un épisode dans la sphère électronique. Cet anglais passionné de danse et de rave s’était fait connaître sur les réseaux avec son message « Love, life and rave« , ses lunettes de plongée bicolore, et surtout sa capacité à danser des dizaines et dizaines d’heures sans s’arrêter – et ce, sans jamais boire une goutte d’alcool ou toucher à la drogue. 

Depuis, de nombreux festivals et clubs se l’arrachaient et les réseaux s’enflammaient à chaque fois que Bradley postait une nouvelle vidéo avec tel ou telle DJ. Les meilleurs exemples : ses vidéos courtes avec Carl Cox, Seth Troxler, Pan-Pot, Peggy Gou, Maceo Plex, Jamie Jones, ou encore des agents de sécurité. Ces vidéos comptabilisent des millions de vues. 

Alors on imagine bien qu’au bout du compte, l’activité doit être quand même assez épuisante. Bradley s’était déjà cassé le bras il y a quelques mois (à force de faire toujours les mêmes mouvements), et a annoncé hier, dans un long post Facebook, l’arrêt de son activité, pour « qu’un nouveau chapitre commence« . « Je ne me sens plus pleinement satisfait de juste danser, (…) Et j’ai perdu l’amour de cette activité que j’ai réellement aimé.« , poursuit-il. En cause : l’influence accrue des réseaux sociaux, le fait de toujours devoir contrôler son image, jusqu’à l’obsession. 

Barbe rasée, lunettes enlevées, vous n’aurez donc plus l’occasion de croiser le clubber sobre pendant vos festivals cet été. 

Plus d’infos – et l’ensemble de ses vidéos – sur la page Facebook de Bradley Gunn Raver