À Bordeaux, le club Theatro a trouvé un moyen plutôt original de répondre aux nombreuses plaintes des riverains, et pour réduire les nuisances sonores : distribuer des sucettes pour faire taire les fêtards à la sortie.

À Bordeaux, la boîte de nuit Theatro, située rue La Faïencerie, subit la colère des voisins qui se plaignent de nombreuses nuisances sonores. Face à la multiplication accrue de ces plaintes, le maire du quartier Bordeaux Maritime, le gérant du club et l’association des riverains ont décidé ensemble d’établir une série d’actions pour améliorer la vie de quartier, et réduire le bruit généré par les fêtards à la sortie.

« Notre philosophie est de dialoguer et co-construire des solutions plus conciliantes entre le voisinage et la boîte de nuit, dans l’attente d’éventuelles mesures plus draconiennes », précise Pierre De Gaëtan Njikam, le maire adjoint du quartier Bordeaux Maritime, dans une interview pour le magazine Sud Ouest.

Parmi ces actions, il a été décidé la création d’une nouvelle entrée côté parking plutôt que côté rue, le recrutement d’un « hôte d’accueil » pour fluidifier et réguler l’entrée et la sortie des fêtards, des panneaux lumineux qui diffusent des messages invitant au silence, mais aussi, plus sordide… la distribution de sucettes à la sortie de l’établissement « pour les sensibiliser au silence« . L’idée s’inspire d’actions menées en Belgique, en Angleterre et en Espagne, qui se sont avérées très efficaces.

En France, de nombreux clubs engagent aussi des « chuchoteurs », véritable métier de l’ombre qui consiste à dire « chut » aux noctambules qui sortent pour rentrer chez eux.