Photo à la une © Boiler Room

Alors que tous les festivals se l’arrachent cette année, dont le Weather Festival, Le Bon Air Festival ou encore Nuits Sonores le week-end dernier, Boiler Room passe à l’étape suivante et lance son propre festival, sobrement et efficacement intitulé « Boiler Room Festival« , en octobre prochain, à Londres.

L’événement aura lieu du mercredi 9 au samedi 12 octobre, dans l’espace multiculturel de Copeland Park, dans le quartier de Peckham, au sud-est de Londres. Chaque jour sera dédié à un genre musical différent pour prouver la richesse de toutes les Boiler Room déjà existantes, et contrer le cliché « Boiler Room = house ou techno ». Sur l’affiche officielle (ci-dessous), la mention « No Headliners » rappelle aussi que la chaîne est avant tout une source rare de nouveaux talents, et a pu propulser, via ce canal, certains au rang des plus grands. Au programme, du jazz, du rap, de la bass music (au sens dubstep, jungle, UK garage et dancehall), et puis bien sûr un line-up plus club, entre house et techno, pour satisfaire tout le monde. Des événements « OFF » sont également prévus dans plusieurs lieux de Londres, mais pas encore annoncés. 

« Avec ce tout premier festival, nous voulons représenter non seulement l’un des mouvements musicaux les excitants de notre génération, mais aussi toutes les scènes underground actuelles« , a déclaré Blaise Bellville, le président de Boiler Room. « Le but est de s’associer avec des DJs émergents, des artistes et collectifs qui façonnent la scène club d’aujourd’hui, et leur offrir la plus grosse visibilité possible. » 

Le festival devrait réunir près de 20 000 personnes en 4 jours, et, fidèle à l’entité, sera rediffusé en live pour ceux qui ne pourraient pas s’y rendre. Promesse de nouvelles recherches effrénées de TRACK ID et autres pépites de gens via ses « People of Boiler Room« . 

Retrouvez toutes les infos (et bientôt les programmations) sur tous les événements Facebook