Après plusieurs éditions plus que réussies au Batofar et au Wanderlust, le collectif londonien Boiler Room revient dans notre belle capitale et jette son dévolu sur les sous-sols de la Rue Amelot pour une session deep à souhait.

Des breuvages libidineux, des artworks sans équivoque, des line-up insolents et les lueurs de la fameuse Light Box ; toutes autant de raisons qui font du Panic Room un lieu incontournable à Paris.

Depuis la rentrée, la Direction Artistique est pilotée par les fondateurs de Dure Vie, Duke et Gonzo, et en bonne équipe que nous sommes, on a légèrement élu domicile là-bas. Comprenez bien la fierté d’accueillir la crème de la crème dans notre quartier général !

Point G, aussi connu sous le nom de DJ Gregory et D’JULZ, grand manitou du label Bass Culture Records, seront accompagnés de leurs cadets tout aussi brillants, Molly, résidente du Rex Club et Lazare Hoche, represseur de pépites sur son label éponyme et tiers de Mandar.

BOIL ME BABY. L’event n’étant que sur invitations et les listes étant déjà closes, pour le voyeurisme c’est par ici à 20 heures pétantes. Stay tuned !

Interview Boiler Room: Molly http://bit.ly/1xpao7k

by NOÉMIE BARBIER

BOILER ROOM • Wednesday, December 17th, 2014 @ PANIC ROOM PARIS

After several editions more than ok in Paris, the London collective Boiler Room is back in our beautiful capital and has set his heart on the basement of Amelot Street for an incredibly deep session.

Lustful beverages, unequivocal artworks, astonishing line-ups and the glimmers of the famous Light Box; as many reasons that makes the Panic Room one of the greats places in Paris.

Since September, Dure Vie’s founders, Duke and Gonzo, manage the Artistic Direction and because we’re a good team, we slightly made it our home. Understand our pride to receive the crème de la crème in our head quarters!

Point G, also known as DJ Gregory and D’julz, big shot of Bass Culture Records, will be playing with their youngers at least as brilliant, Molly, resident at the famous Rex Clun and Lazare Hoche, responsible for repressing some gems on his eponymous label and third of the trio Mandar.

 by NOÉMIE BARBIER