À Berlin, la sénatrice Ramona Pop a demandé aux maires des districts de la ville de trouver des lieux publics pour encadrer l’organisation d’événements en plein air. Le but : offrir une aide supplémentaire et un espace d’expression aux clubs, toujours fermés face à la crise sanitaire. 

L’adjointe au maire et sénatrice pour l’économie à Berlin, Ramona Pop, a adressé une lettre aux maires des districts de la ville pour leur demander de trouver des parcs, des rues, des places ou des salles de sport qui pourraient permettre d’accueillir la scène électronique et la vie nocturne – toujours à l’arrêt depuis plus de 4 mois.

« La diversité de la vie associative à Berlin nous manque. », a t-elle déclaré au quotidien Berliner Morgenpost. « Les clubs et les bars souffrent économiquement. C’est pourquoi, en plus d’apporter une aide immédiate, nous voulons créer des possibilités légales de faire la fête dans les lieux publics, pour les clubs et les Berlinois. » De cette manière, les fêtes seraient « organisées de manière professionnelle et dans le respect des règles« , poursuit-elle. 

L’urgence de l’été

La demande de Ramona Pop intervient alors que des troubles ont notamment éclaté à Stuttgart et à Francfort, où des fêtards ont attaqué la police dans les centre villes, causant même des pillages. L’autre facteur reste évidemment les raves illégales qui se sont multipliées dans Berlin et aux abords de la ville ces dernières semaines, et que la sénatrice souhaite encadrer au plus vite.

« La fenêtre temporelle est courte, car les mois d’été sont d’une importance capitale pour les festivals en plein air. Il est donc important de mettre rapidement l’industrie en mesure de réaliser au moins une partie de ses revenus par des événements en plein air cet été. », a-t-elle ajouté toujours au Berliner Morgenpost. 

Face à la crise sanitaire, Berlin a déjà soutenu 46 clubs et salles de concerts avec une enveloppe de plus de 80 000€ versée à chaque entité, dont le Tresor, le Kater Club ou encore ://About Blank. Comme beaucoup de pays, aucune date officielle de réouverture n’a été communiquée.