Photo en une © Charles Ripon

Alors que le festival des Nuits Sonores s’apprête à faire de Lyon l’épicentre de la France le temps d’une semaine, plusieurs clubs et espaces de la ville proposent eux aussi leur mini-festival en extra. Focus sur le Bellona Club et sa programmation du 7 au 13 mai, où « l’amour » va régner entre plage, bar et club, de jour comme de nuit.

Paris a sa Concrete, et Lyon a son Bellona Club. Depuis quelques années, le cadre unique de ce bateau amarré sur les berges du Rhône offre une vue imprenable sur le Musée des Confluences et s’attache à livrer une programmation pointue dans une atmosphère intimiste. Chaque week-end, des artistes confirmés de la scène nationale et internationale côtoient les talents locaux et font suinter les 70 mètres de long de cet ancien chaland.

Quant à Lyon, ce n’est un secret pour personne. La ville devient peu à peu un rendez-vous incontournable et concurrencerait presque rudement Paris en termes de festivités avec son point d’ancrage annuel, le festival des Nuits Sonores, qui aura lieu cette année du 6 au 13 mai dans toute la ville. Le Bellona Club n’a donc pas lésiné sur son programme « extra » en proposant de jour comme de nuit des format open air et club auxquels s’ajoutent son restaurant à la carte.

Le 7 mai, place au format 15h/6h pour les quatre ans du collectif Atipik avec des invités de marque axé minimale/micro dont les italiens Francesco Del Garda et Quest, mais aussi Bassam de Distrikt Paris, et Ali, Kifran, Hergè, LACROIX, MIIMO et d’autres. L’ambiance sera à la colonie de vacances entre batailles d’eau, pétanque et paillettes. Le lendemain, mardi 8 mai et veille de jour férié, la fantaisie continue avec La Parade en open air où Kosme viendra délivrer ses ondes disco, house et funk aux côtés d’ANTON X et Flamingo Spark.

Le mercredi, jeudi, vendredi et samedi, de 18h à 23h, l’Amour festival s’installera en entrée gratuite (excepté le jeudi pour le Circuit Nuit Sonores) avec une sélection d’artistes reconnus comme KIKO, Nittilarson, Hugo LX, Wavesonik, le Club 90’s, Sonaröne et Yunok. Le combo coucher de soleil, mojito, transats et repétanque sera bien évidemment respecté. Le dimanche, place au Carnaval Disco Tropico pour en extra de Nuits Sonores avec le très respecté Manoo. Ça commence à 16h, mais pour l’heure de fin, « c’est vous qui décidez » !

Les clubs du jeudi, vendredi et samedi promettent enfin une programmation soutenue qu’il sera bon d’aller visiter. La légende Fred P aka Black Jazz Consortium s’entourera des français Hugo LX et Ethyène le jeudi jusqu’à 6h, avant de laisser place le lendemain aux ondes minimale de Traumer et Triad. Les amateurs de house péchue reviendront le samedi voir Tama Sumo et les locaux César & Jason, ORM et Mensae.

En cas de mauvais temps, pas de panique : le Bellona trouvé la solution et promet un espace couvert où vous pourrez profiter des bonnes ondes comme si le soleil avait pointé le bout de son nez.

Pour toutes les infos et tarifs, rendez-vous sur l’événement Facebook ou le site du club.