Emblèmes de la scène underground parisienne, les soirées Bass Culture fêtent leurs 20 ans d’existence. Pour l’occasion, plusieurs dates seront organisées tout au long de l’année au Rex Club, où s’est établie sa résidence. 

Lancée par D’Julz en 1997, Bass Culture se voulait être une réponse à la vague French Touch du moment qui s’imposait dans tous les clubs. L’artiste ne parvenait alors pas à retrouver dans ce mouvement le côté profond de la house et de la techno, et c’est à travers ses résidences au Rex qu’il a pu renouer avec cette philosophie musicale. En invitant des artistes comme Josh Wink ou Doc Martin, D’Julz permettait au public parisien de découvrir tout un univers qui leur échappait alors.

Bass Culture continuera inlassablement de laisser son empreinte tout au long des années 2000. Raresh, Luciano ou encore Loco Dice se succéderont dans le dj booth du Rex alors que l’electroclash envahit tous les dancefloors de la capitale. En 2009, D’Julz lance le label Bass Culture afin de matérialiser l’esprit musical qui imprègne ses soirées. On y retrouve ses propres productions, mais aussi celles de Mr G, Cassy et bien d’autres.

Avec le renouveau de la scène underground parisienne qui s’effectue au tournant des années 2010, les soirées Bass Culture restent plus que jamais une référence. De Carl Craig à Sonja Moonear en passant par Seth Troxler ou Octave One, les line-ups sont toujours de la même qualité. Indéniablement, Bass Culture a réussi son pari : survivre aux modes, aux mouvements, en restant fidèle à une ligne artistique pointue et underground.

Samedi soir, D’Julz invitera Dyed Soundorom, un autre acteur de la scène parisienne de renom, qui officie notamment au sein du célèbre trio Apollonia. À ne manquer sous aucun prétexte !

Event 18 févrierBass Culture 20th Birthday Part 1: Dyed Soundorom, D’julz

D’julz: Facebook / RA / Soundcloud / Discogs

Bass Culture: Site / Facebook / Discogs