Oubliez la bande à Basile, à Fifi ou à Martine : la Bande à Bonheur, réunion fraîchement formée des collectifs Bashed Groove et Happiness Therapy, fait sa grande première au DJOON ce week-end. Un comité des fêtes à la recette gagnante entre efficacité, invités pointus et bonne humeur pour contrer l’ambiance morose des derniers événements à Paris.

Quand un collectif marque l’esprit d’une capitale, c’est déjà bon signe. À Paris, les quatre mousquetaires de Bashed Groove (Tristan, Lucas, Michaël et Clément) sont notamment réputés pour avoir déjà fait danser des milliers de personnes aux deux dernières Fête de la Musique dans le Parc de La Villette. « On en rêve encore la nuit, c’était une sacré organisation et un gros kiff de jouer devant autant de monde« , se souvient Clément. Frères d’armes dans la vie, chacun de leur passage à 8 mains (et on en témoigne) promet une sélection fine aux confins de la house, du disco/funk et jusqu’aux tréfonds de la deep. À Lyon, Happiness Therapy s’est fermement installé comme l’un des labels et collectifs organisateurs les plus pointus, et fédère les foules tous les mois autour d’artistes aussi prestigieux que Derrick May, Kevin Saunderson, Glenn Underground, Session Victim, Leo Pol ou Demuja, pour ne citer qu’eux. À sa tête, Simon est aussi producteur talentueux sous le nom de Crowd Control.

La suite est celle des meilleures réunions : allier leurs forces pour permettre à leurs publics respectifs de profiter d’une double ration de professionnalisme et d’euphorie. Tout commence il y a deux ans, « grâce à Quentin de Karoussel, qui nous a invité sur un chouette plateau avec Mall Grab et DJ Haus au (feu) Garage. On a tous passé une super soirée et ça a aussi bien accroché musicalement qu’humainement » raconte Lucas. Le nom est ensuite une évidence : La Bande à Bonheur sera héritée de leur vision commune de la vie et de la fête, avec ce terme « qui colle bien à l’esprit fraternel et festif des quatre potes de Bashed Groove et, littéralement, d’Happiness Therapy », explique Simon. Reste que cette authenticité s’étendra à tous ceux qui rejoindront leur premier refuge, vendredi, dans le temple parisien de la house et de la soul, le DJOON.

Au programme du grand comité des fêtes, le concentré de tous les ingrédients-clés de La Bande à Bonheur. « On voulait vraiment proposer un concept fort, dans lequel les gens puissent se retrouver dès la lecture. Ça va du naming de l’événement aux artistes invités, en passant par les visuels, la déco et les happenings proposés pendant la soirée« , poursuit Simon. Et parce que réunion de potes n’est pas antinomique d’un professionnalisme sans failles sur le line-up, deux pointures de la house viendront les accompagner. Il y a 3 ans, les Bashed Groove vont voir l’allemand Borrowed Identity à Avignon, leur ville natale. Une évidence : « C’était totalement dingue, on suit ses sorties encore plus assidûment depuis« , précise Tristan. Même réflexion pour le live exceptionnel de Crackazat, « la fusion parfaite entre le jazz et la house« , confirme Micha. Les 8 mains de Bashed Groove assureront le décollage de cette joyeuse frénésie.

Retrouvez toutes les infos sur l’événement Facebook et la billetterie en ligne. Des places sont à gagner via notre jeu concours.