Image à la une © Flavien Prioreau

À l’heure du déconfinement progressif en France, les DJs sont toujours à l’arrêt. Pour se démarquer du contenu quotidien riche de livestreams et de sets à toute allure, Bambounou livre une heure de mix ambient à 100% composé de chants d’oiseaux, et invite à la relaxation avant de retrouver les dancefloors. 

Pendant la période de confinement, les DJs redoublent d’efforts pour diversifier leur contenu sur les réseaux et s’essayent à de nouveaux styles musicaux, parfois radicalement opposés à ceux joués dans les clubs et festivals.

C’est le cas pour Bambounou, fer de lance de la nouvelle avant-garde techno en France, dont le style ne s’est pourtant jamais limité à une seule étiquette. En témoignent ses sets et productions au large spectre entre techno, house, garage, breaks, expérimental ou ambient, que le parisien a davantage développé pendant la période de confinement. 

C’est sur Soundcloud que Bambounou a publié aujourd’hui un mix d’une heure de « chants d’oiseaux », dont certains enregistrements home made sont issus de son voyage aux jardins botaniques de Melbourne, lors de sa tournée australienne en 2018. Son initiative s’explique par l’envie de retourner à l’essentiel « en temps de désordre« , et à l’heure où « l’avenir de la scène club est encore incertain. »

« Nous devons tous nous pousser à aller de l’avant sur le plan numérique afin de maintenir une « vie sociale de DJ », qui révèle comment notre image sociale et notre musique sont intrinsèquement liées« , explique Bambounou. « Le statut de DJ devient instantanément dénué de sens si les gens ne se rassemblent pas et ne communiquent pas par le biais de la musique. Ce mélange idéalise mon voyage de rêve dans la nature après le confinement, avec toutes ses phases, de l’appréhension à l’espoir.« 

À écouter à l’heure du café ou au détour d’une méditation bien méritée.