Du 4 au 6 septembre, un nouveau festival électronique va s’installer au Château des Confluences de Pinsaguel, près de Toulouse. Piloté par l’agence Pedro Booking et le collectif local Boussole, la première édition du Baï Baï s’annonce déjà prometteuse en réunissant une programmation house 100% française alléchante. 

À seulement quelques kilomètre de Toulouse, l’immense Château des Confluences de Pinsaguel, bijou architectural du XVIIIè siècle entre la Garonne et l’Ariège, va accueillir un nouveau rendez-vous électronique du 4 au 6 septembre prochains.

Le Baï Baï festival est porté par l’agence Pedro Booking (à l’impressionnant roster de plus de 50 artistes français et internationaux) et le collectif local Boussole, fer de lance de la scène toulousaine, avec l’objectif de créer « un événement à taille humaine au coeur de l’été, et un moment de convivialité rempli d’ondes positives où l’hédonisme sera le maître mot. »

Dans cette bâtisse de 1135 m² (et plus 3000 m² avec les jardins), le festival sera pensé comme « grand bal de village » entre programmation pointue de DJs sets et lives, mais aussi gastronomie locale de producteurs locaux et circuits courts.

D’abord prévu en juillet puis reporté en septembre avec la crise sanitaire, la programmation, 100% française, fait déjà rêver au retour des festivals. Aux platines, comptez le prince de la disco house française Folamour, le mélange entre synth folk et techno de Ko Shin Moon, mais aussi Andy4000, la résidence de Rinse France en pleine ascension, ou encore les étoiles toulousaines Mangabey et Gones. Le Baï Baï fera aussi la part belle aux lives et concerts avec Voyou et Johan Papaconstantino.

À ces premiers noms s’ajoutent aujourd’hui 5 nouveaux artistes entre pop, r’n’ b et house groovy, funk et disco avec Myth Syzer, le Voilaaa soundsystem, BolidesMaxye et DeSaintex

Retrouvez toutes les informations sur l’événement Facebook, et vos pass sur la billetterie en ligne