Résident Dure Vie et membre du duo Brazda Bears (avec Poggio), Baastel est le prisme synthétique entre une pluralité d’influences musicales. D’abord bercé par le rock indé, le jazz, le métal puis la house, il tire profit de son expérience de digger et d’instrumentiste agréé (batterie, basse, piano) pour maîtriser la couleur et le rythme de chaque style. Avide de voyages et de rencontres et outre ses évènements en France (Machine du Moulin Rouge, Badaboum, Glazart, Batofar, Trabendo, Panic Room…), Baastel s’est également illustré à Berlin (Urban Spree), jusqu’à pérégriner en Amérique Latine (Mexique, Colombie). Une force qu’il applique à ses productions, colorées de samples venus des quatre coins du monde.

Mais ne vous trompez pas sur son apparence tranquille. Derrière la réserve de la maîtrise se cache un véritable physionomiste musical, capable d’anticiper une salle et son énergie, ou au contraire de précipiter le public selon ses propres directives. Balayant une large frange de styles entre une house élégante et pointue jusqu’à une techno énervée mais toujours mesurée, Baastel n’a qu’un seul maître-mot : la surprise.