Photo à la une © David Boschet

Depuis 20 ans, Astropolis est l’événement incontournable pour les passionnés de musiques électroniques bretons et d’ailleurs. Sa huitième édition d’hiver revient à Brest du mardi 5 au dimanche 10 février, entre concerts, soirées club, rencontres, ateliers et vinyles markets pour tous les âges – afin de patienter jusqu’à l’été prochain. 

Depuis plus de 20 ans, Astropolis s’est fermement installé à Brest comme une référence de festival en France, mais également à l’international pour sa capacité à bâtir une programmation toujours surprenante entre pionniers des musiques électroniques, scène locale, talents émergents et artistes marginaux. Et outre son festival annuel début juillet, Astropolis est aussi une véritable institution pour les nombreux événements qui y sont proposés chaque année à son édition d’hiver, qui aura lieu cette année pour la huitième fois du mardi 5 au dimanche 10 février.

De jour : concerts gratuits, vinyle market, projections et Astroboum pour les kids

Les mardi 5 et 6 février, les festivités commenceront avec deux événements gratuits, dont « Du vin dans les oreilles » entre découvertes oenologiques et électroniques dans un lieu insolite du patrimoine encore tenu secret, et un concert gratuit le lendemain à La Carène aux alentours du déjeuner. Le jeudi 7 février, la salle de théâtre de 450 places du Mac Orlan accueillera la performance visuelle et sonore de « Crush For Crash« , dirigée par Régina Démina et Manu Le Malin.

Le week-end sera sans conteste l’apothéose de cette édition d’hiver, avec dès le vendredi 8 février plusieurs événements en journée, dont l’incontournable vinyle market gratuit à la Passerelle de 16h à 21h30 où disquaires, labels, shops et autres expos se donneront rendez-vous. Le même soir, à 18h30, la Médiathèque François Mitterand diffusera la projection du documentaire Quand tout le monde dort réalisé par Red Bull Music, suivi d’une discussion avec le réalisateur Jérôme Clément-Wilz, le musicologue Guillaume Kosmicki et les collectifs brestois Velizion, Secthor West & La Singerie.

Le lendemain, c’est Sourdoreille qui prendra le contrôle de la Médiathèque dès 16h pour un concert intimiste, ouvert au public, dont l’invité n’a pas encore été révélé. À La Passerelle, le vinyle market continu avec notamment le live très visuel de 16 Pineapples. Au Cabaret Vauban aura également lieu la mythique Astroboum réservée exclusivement aux enfants de moins de 12 ans, où District Sampling et Cookies On The Floor viendront les initier aux joies du live et set électroniques.

À noter également deux jours de masterclass le vendredi et samedi dans les studios de La Carène pour perfectionner son live sur Ableton et autres machines avec l’incontournable Madben.

© David Boschet

Les nuits : double Bunker Palace et une nuit dédiée aux labels bretons

La première nuit du BUNKER PALACE accueillera de 22h à 4h les héritiers et pionniers du prisme techno anglais et français. Au programme, Luke Vibert, ANNA, Overmono (Truss & Tessela), SHXCXCHCXSH en live, Djrum, Varg en live et Miley Serious feront résonner La Carène entre lives expérimentaux, DJ sets hors normes pour un voyage électronique aussi riche qu’explosif.

Le lendemain, rebelote, même lieu, mêmes horaires, avec un line-up lui aussi détonnant. Au programme, la légende Kenny Dope du duo Masters At Work, la nouvelle résidente live de Concrete, Deena Abdelwahed, le duo Session Victim lui aussi en live, DJ Seinfeld, Sonic Crew et Abstrack Soundsystem.

Autre programmation de nuit à La Suite, où de minuit à 7h elle sera dédiée aux labels bretons et autres environs du Grand Ouest. Au programme, Low Jack (Les Disques de Bretagne), Madben (Astropolis Records), Sharplines (RND. Recordings), DJ Psychiatre (Dance Around 88) et Côme & Djoh Dellinger (Rituel Process). Après le succès d’une première session dédiée à la richesse des labels from BZH, Astropolis l’Hiver redonne carte-blanche à cette force créative qui sait, elle aussi, embraser les dancefloor.

© Yves de Orestis

Le festival sera clôturé le lendemain, dimanche 10 février, au restaurant Tour du Monde de 16h à 22h. C’est face à la mer que résonneront les dernières notes du festival avec une fête qui fait la part belle à la fine fleur de la scène bretonne : Eye en live, Tom Von Bed et Benny E, Subtil DJ, Traumstadt, Arabica et Bicolore.

Retrouvez toutes les infos sur l’événement Facebook et le site du festival.