Photo en une © Maxime Chermat

Comme on vous l’avait annoncé le mois dernier, Astropolis revient fort cette année (et comme tous les ans d’ailleurs) du 6 au 8 juillet. Outre la programmation inédite des nuits, le festival breton rythme aussi la ville de Brest toute la journée et pour tous les âges. 

Si le festival réussit tous les ans à fédérer une foule de connaisseurs et de novices, d’ados et de darons, de bretons et d’étrangers, c’est principalement pour la grande fête du samedi au Manoir de Keroual. Et si le festival réussit à s’inscrire dans la durée, c’est surtout pour sa capacité à faire vivre la ville de Brest au rythme de la musique, de nuit donc, mais aussi de jour.

Sur le papier, vous convaincre de venir passer un week-end au fin fond de la Bretagne début juillet peut sembler compliqué. Astropolis nous facilite la tâche. Focus sur les 4 événements incontournables (et gratuits) du festival à vivre en journée.

Le Vinyl Market 

Du vendredi 6 au samedi 7 juillet, le Centre d’art contemporain La Passerelle accueillera le Vinyl Market où six disquaires du Grand Ouest se partageront l’espace. Parmi eux, Le bar@disques, disquaire itinérant nantais habitué des événements de la région, le Vinyl Shop, disquaire brestois chez qui MCDE avait trouvé son bonheur dans les bacs disco lors de sa dernière venue, ou encore Wigawax et sa large collection house, disco, synth-pop, soul et electro. À noter aussi, la présence de Wolvie, collectionneur de renom à checker sur Discogs, le rennais Funny Wax et la collection post-punk, expérimental, noise et ambient de Tournes-disques & tires-bouchons.

Et parce qu’un événement astropolisien sans musique n’est juste pas envisageable, Bad Seeds s’occupera de stimuler vos oreilles avec une programmation live 100% brestoise. Les rennais de OND ne seront pas très loin non plus pour proposer des expériences sensorielles ouvertes à tous.

© David Beschat

Enfin, qui dit Centre d’art contemporain dit aussi expositions. Si vous venez avec votre moitié ou papa/maman qui ne sont pas trop musiques électroniques « car c’est que du « boum boum », vous pourrez donc les laisser déambuler parmi les trois expositions saisonnières du moment. Mais on vous encourage bien sûr à y faire un tour aussi.

Beau Rivage X Piknik Electronik

Le samedi 7 juillet à 12h30 débutera l’open-air organisé en collaboration avec l’équipe montréalaise de Piknik Electronik. Comme un festival avant le festival, ou le meilleur moyen de se mettre en jambes avant la grande soirée au Manoir de Keroual. Une vue panoramique sur la rade de Brest, un dancefloor au milieu des arbres, une programmation sérieuse et variée, c’est la recette que le chef propose tous les ans et qui fonctionne à coup sûr.

L’open air de Beau Rivage est à prendre d’autant plus au sérieux que depuis 2012, les montréalais de Piknik Electronik ont rejoint l’équipe d’Astropolis derrière les fourneaux. Piknik Electronik, c’est la référence mondiale en matière d’open-air. De Montréal à Melbourne, en passant par Dubaï et Santiago, le collectif s’est forgé une solide réputation.

© Souenellen

Au menu cette année, l’irlandaise Or:la, sensation outre-atlantique de l’année et co-créatrice du label Deep Sea Frequency qui proposera une sélection variée entre house breakée, techno des années 90 et bass music. À noter aussi les saveurs exotiques de Kosmopolite Music, 8 mains venues tout droit de Nouvelle Calédonie. Les plats locaux seront aussi mis à l’honneur avec les trois vainqueurs du tremplin Astropolis : Fasme et Martin Goodwin pour des lives électro/acid/techno/breakbeat pour le premier, plutôt ambient/dub techno pour le deuxième, et Mac Declos pour un dj set orienté techno.

Astro Family

Le samedi, à partir de 15h, Astropolis transforme la place de la Liberté et son jardin éphémère en terrain de jeu musical pour les plus petits. Activités ludiques, animations, mais aussi et surtout : l’Astroboum, le rendez-vous tant attendu chaque année dans les écoles primaires de la région.

© David Boschet

Le concept prête à sourire, mais ce n’est pas non plus une blague. C’est un peu le centre de formation du festival et de sa fidélisation sur le très long terme. On parle ici des festivaliers de demain. C’est donc un public à ne pas négliger, et Astropolis le sait, et/ou le souhaite en tous cas. L’année dernière, les danseurs en herbe ont pu sortir leurs plus beaux moves sur une performance de Jacques.

Mix’N’Boules

À partir de 12h30 sur la place Guérin, les festivaliers (ou autres) pourront s’affronter en équipe au sport le plus populaire de l’été. On ne va pas se le cacher, les tireurs et pointeurs du dimanche seront surtout là pour passer un bon moment et les gagnants du tournois sont souvent ceux qui arrivent à ne pas commencer l’apéro dès 13h.

Pour accompagner le bruit des exclamations après un carreau réussi, le collectif brestois Radio Lune s’occupera de l’animation musicale. Organisateurs de soirées dans la région depuis maintenant 2 ans, ce collectif vous proposera aussi bien de la disco que de la techno.

Toutes les infos à retrouver sur le site ou l’événement Facebook du festival.