Photo à la une © Maxime Chermat

Les 5, 6 et 7 juillet, le festival Astropolis revient investir toute la cité du Ponant à Brest, entre légendes rares, étoiles internationales, nouvelle scène et porte-paroles locaux. Après l’annonce tonitruante cette semaine du live inédit de Jeff Mills et Mad Mike Banks, X-102, le festival annonce 3 nouveaux live pour le vendredi soir, de 19h à 1h.

À Brest, le plus ancien festival de musiques électroniques français Astropolis continuera cette année d’inviter un mélange fascinant entre mythes de la scène électronique, coups de coeur français et révélation de nombreux talents. Chaque année depuis 25 ans, ce sont 20.000 festivalier.e.s qui s’y donnent rendez-vous, et la programmation 2019 démarre déjà sur les chapeaux de roue. 

Après l’annonce du live audiovisuel inédit X-102 entre Jeff Mills et Mad Mike Banks, les deux co-fondateurs du mythique crew Underground Resistance qui le présenteront pour la toute première fois en France, le festival continue sa lancée. Pour marquer ses 25 ans, Astropolis s’associera à La Carène pour une soirée au format concert le vendredi soir dans le manoir de Keroual, fief incontournable du festival. Comptez la présence d’Arnaud Rebotini, qui jouera en live la bande-originale de 120 Battements Par Minute, après une performance inédite à l’Auditorium de Lyon la semaine dernière. La légende du live français sera accompagné pour l’occasion du Don Van Club, un ensemble orchestral de 7 musicien.ne.s et des images du film en arrière-plan. 

À ses côtés, une autre performance audiovisuelle immersive risque de marquer les esprits, celle de Max Cooper, entre ambient, electronica et IDM puissante. Vous retrouverez également Kap Bambino, qui reviendra à Astropolis six ans après son passage sur l’Astrofloor à l’occasion de la sortie de leur troisième album, Dust Fierce Forever dont le premier morceau Erase est à écouter sur Youtube

Plus d’infos sur l’événement Facebook et le site d’Astropolis