La 10ème édition du festival Electrobotik Invasion n’aura pas lieu les 2 et 3 août prochains. Annoncé via un post Facebook ce jeudi 18 juillet, les organisateurs ont expliqué les raisons d’une telle annulation. Un coup dur pour le festival qui avait déjà été annulé par la municipalité en 2017, et revenait deux ans après, bien décidé à réitérer l’événement. 

Début août, le festival Electrobotik Invasion devait organiser sa dixième édition dans le cadre exceptionnel de l’immense circuit automobile Paul Ricard, dans le Var. L’équipe d’organisation avait mis les bouchées double pour cet anniversaire, en prévoyant 4 scènes, et près de 100 artistes allant de la techno au dub, du hardstyle à la trance, ou du hip-hop au rap, pour un week-end entier de festivités avec plusieurs légendes du genre. 

Dans un communiqué posté sur la page Facebook d’Electrobotik Invasion ce midi, le festival s’est expliqué sur les raisons de cette annulation soudaine. « C’est avec une grande tristesse et amertume que nous vous écrions ce texte. Les conditions d’organisation des manifestations culturelles ne sont-elles devenues possibles que pour les grosses machines ?« , commence l’organisation, mettant en cause les prestataires techniques et logistiques, des « dispositifs de sécurité considérables« , « une complexité administrative écransante » et un « contexte de rude concurrence des grandes machines qui ont standardisé l’offre culturelle autant qu’ils ont éparpillé les publics. »

Malgré cela, l’Electrobotik voulait maintenir cette édition-anniversaire, jusqu’au couperet de trop, 2 semaines avant l’événement  : « Nous avons appris que l’autorisation de débit de boissons ne nous sera finalement plus accordée, invoquant des raisons légales aussi fausses qu’imprécises. » Un danger financier et juridique qui sonnera l’arrêt de mort d’une édition qui s’annonçait grandiose. Le constat est clair : « Nous savons depuis des années que l’interprétation de la loi, et plus généralement des mesures de sécurité, est toujours plus rigide lorsque ce sont nos cultures qui sont en question. » 

La semaine dernière, le Nördik Impact de Caen annonçait lui aussi que la 21è édition de son festival, prévue en septembre, n’aurait finalement pas lieu. L’équipe d’organisation déclarait également vouloir prendre le temps de s’adapter à « l’industrialisation croissante du secteur de l’évènementiel« , dont l’explosion des cachets des artistes, les nouvelles obligations légales de sécurité, et un terrain concurrentiel de plus en plus rude. 

En 2017, le festival avait déjà subit l’annulation de sa dixième édition par la municipalité, en déclarant que « comme de trop nombreux autres évènements de musiques actuelles, subit la stigmatisation des décideurs publics qui, souvent, entravent injustement les entrepreneurs et autres associations.« 

Retrouvez le communiqué complet de l’équipe d’organisation ci-dessous.