Du 14 au 18 septembre, l’opération Alerte Rouge est lancée en France par les professionnels de l’événementiel, pour tenter une fois de plus de faire réagir le gouvernement face à la crise qui les touchent.

« Le monde de la nuit doit revoir le jour. » Après plusieurs mois de paralysie totale, les professionnels de l’événementiel et de l’industrie musicale montent une nouvelle fois au créneau cette semaine en lançant l’opération Alerte Rouge partout en France. En juin dernier, l’Allemagne avait de la même façon organisé la Night of Light et illuminé des centaines de bâtiments en rouge, avec l’objectif de mettre la lumière sur tout un secteur de l’événementiel et du spectacle à l’arrêt. 

Du 14 au 18 septembre, l’opération se donne pour objectif de « mettre la lumière sur nos savoir-faire, sensibiliser le gouvernement ainsi que les décideurs et élus des territoires au drame économique et social qui s’annonce« , explique le club Warehouse de Nantes dans un post Facebook. « Nous voulons obtenir la mise en place d’un plan de soutien spécifique aux TPE/PME de l’évènementiel et du spectacle.« 

Chômage partiel ou licenciements, effondrement de leur chiffre d’affaire, crédits… Le SYNPASE (Syndicat National des Prestataires de l’Audiovisuel Scénique et Évènementiel) alerte même aujourd’hui sur « la mort imminente de [leurs] entreprises, qui aux yeux de certains ne servent à rien. » De manière générale, les participants à l’opération Alerte Rouge demandent un plan de sauvetage massif pour toute l’industrie du spectacle et de l’événementiel, et illumineront toute la semaine leurs bâtiments en rouge. 

Plus d’informations via le #ALERTEROUGE sur Facebook, et via la vidéo de Regietek ci-dessous.