« Alerte à Malibv. » Ark, le vendredi 3 janvier 2014

Voilà, la messe est dite. Pour la deuxième soirée de Dure Vie (et son premier anniversaire) nous avons choisi de faire trembler la rue Tiquetonne dans une antre intimiste : Le Malibv. L’ambiance était électrique, la musique percutante, les filles jolies et l’alcool fort. Dure Vie Acte I : La Famille. Au théâtre, nous y étions, vous aussi et c’était super chouette.

Les premières font souvent peur, c’est à la fois la première image que l’on va donner sur le terrain et aussi ce qui va tisser des liens avec la personne en face. Alors pour notre dépucelage nocturne, nous avions décidé de vous donner le talent que nous savons faire et la puissance de ceux qui partagent la même vision de la musique. C’est ainsi que Serraw, fleuron de l’armée musicales de la team Dure Vie, a partagé le poste de commandement avec Ark, figure emblématique de la house expérimentale française, et son frère Pit Spector, non moins actif actuellement.

Le warm up fut assuré par Serraw, une de nos armes techno. Les aficionados auront reconnus celui qui, la semaine précédente, a tenu un set en streaming sur le site de A Window On A Mix. Sans pousser le marketing plus loin parce que c’est un membre de l’équipe, ce brun dj est super doué et fait des choses avec ses doigts que beaucoup de filles ont qualifiées de remarquable. Les garçons n’ont pas spécialement fait attention au doigté mais ont tous reconnus la qualité du passage.

Puis à 1h30, le Spector se lance. Et les gens arrivent. Et une queue se forme. Grosse et qui ne cessait de s’allonger au fur et à mesure que l’heure avançait. Comme quoi, la fête est belle et bien une aventure humaine. Efficace et battu par un ronflement de percussion, l’auteur de Highouse fait danser  une foule qui ne cessera de s’amplifier qu’a l’extinction des lumières.

Puis, Ark arriva. Dans une ambiance effervescence frappée de cymbale surplombant une ligne de basse. Reconnu notamment pour son passage chez Perlon, le grand dj lâcha l’alerte. De 3h à 4h30 le frère de Pit, l’homme dont les vinyles ont souvent été utilisés comme des assiettes-frisbee, s’est consacré à une seul tâche faire lever les bras des clubbers. D’ailleurs c’est ce qui caractérise une bonne soirée, vous les reconnaissez quand vous vous apercevez que vous avez eu plus de contact visuels avec les aisselles de vos voisins qu’avec un mur, un téléphone ou un décolleté. On a pu reconnaître des pépites comme celle ci, de Paranoid London mais aussi une blonde endormis sur les canapés, hommage à elle qui se verra dans l’obligation de revenir.

Cette fois, Ark fut plus tendre avec ses skeuds mais pas avec nous. Motivant cri de plaisir, rire de bonheur et une atmosphère électrique, celui qui livra avec Cabane le Copacabanark nous livra une prestation fantastique par son niveau et par sa proximité.

Enfin le dernier roulement s’effectua à 4h30 jusqu’à la fin, dans lequel la fratrie se lança dans un set en ping pong. Leur collaborations en studio ont accouché de magnifiques tracks tel que Ferry sous le label Karat Records, et leur association aux platines ne se détourna pas de la lignée rythmique que les deux frères produisent chacun de leur coté. Fort et intime, leur liens du sang ont tissé des liens de son entre nous et entre vous.

La catacombe du 2ème arrondissement ne se désemplissaient toujours pas, à la surprise des barmen qui ont abreuvé avec le sourire des foies qui, semble t’il, avaient survécu aux hostilités du nouvel an. « On a jamais vu ça », c’est ce qui revenait le plus souvent dans leur bouches et un barbu très sympa activiste récurent du dancefloor du Malibv s’accordait à leurs dires. Les petites rues entourant « le bar dansant » ont été les témoins immobiles de vos passages mouvementés, des cigarettes partagés et des numéros échangés. Certains retiendront un Chi-Fou-Mi exaltant dont l’enjeu était une nuit riche de folies entre le gagnant et une Roxanne.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre participation, vos sourires, votre comportement et vos danses. Merci à l’équipe du Malibv de nous avoir permis de faire quelque chose qu’ils n’avaient jamais vu. Merci à Ark et Pit Spector pour l’énergie qu’ils ont délivrée au cours de leur passage. Merci à Olivier aka Serraw pour son beau travail.

Enfin un Special Thanks à Duke et Gonzo qui par leur dévotion ont rassemblé tout ce qui pouvaient permettre de passer une bonne soirée.

Dans un souci de vous rendre la dure vie plus sweet, Dure Vie vous donne rendez vous le vendredi 31 janvier pour vous présenter le Label français Robsoul Recording et célébrer ensemble leur quinze années d’existence. Soyez au rendez-vous, on vous prépare une pure soirée.

Dure Vie and Le Showcase present Robsoul 15 Years Anniversary PHIL WEEKS, DJ W!LD, CHRIS CARRIER, JOSS MOOG • Showcase Club • 31 01 2014 copie

Augustin Wolff

Dure Vie Acte I : La Famille w/ ARK, PIT SPECTOR & SERRAW • VEN 3 JAN ’14

Photographies © Renaud Chassaigne pour Dure Vie