Vous ne venez pas de tomber sur une interview classique. Par ce format « Inside Out » , comprenez un entretien one shot décalé, fendant, improbable, extravagant… bref, ce que vous ne lirez sûrement nulle part ailleurs sur un DJ et/ou producteur. À l’occasion de la nouvelle sortie d’Alec Falconer, l’un des fers de lance de l’éminent label parisien Rue de Plaisance, en coulisses avant de pouvoir vous procurer le disque dès demain chez le disquaire Yoyaku

La plus grande fierté de ta carrière?

Ce week-end, j’étais à Berlin pour un gig à Griessmühle et en after, au Club der Visionaere j’ai entendu Einzelkind qui jouait quelques tracks à moi. Je kiffe le CDV donc c’était un énorme plaisir de voir des gens danser sur ma musique dans ce lieu mythique.

Ton livre de chevet?

Pour l’instant, un dictionnaire français !

Ton pire « Random memories » de soirée ?

Chaque fois que je visite un festival anglais je vois quelque chose qui me laisse sans voix. Quelqu’un qui est tombé dans les toilettes ou un mec déguisé comme Super Mario qui tombe dans les pommes.

3 morceaux qui ne quitteront jamais ton DJ Bag ou ta clé ?

  1. Philipp Boss – ‘Sturo V
  2. El-B – “R U Ready
  3. BeeDeeBeeBee – “Parkhurst (WhatsApp Algorhythm Compression Mix)

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas fait de la musique ?

J’aimerais bien monter un restaurant. À mon avis, c’est les mêmes ingrédients que pour un bon club.

Si tu devais te réincarner en animal ?

Il me semble que les chevaux ont une belle vie.

Ton premier vinyle ?

Parliament Funkadelic “Flashlight”, toujours une pépite.

Si tu étais un objet ?

Un satellite, pour la vue.

Si tu étais une femme, qui aimerais-tu être ?

Un homme ! T’as vu comme la vie est facile pour nous !?

Quel artiste ou groupe aurais-tu aimé voir se produire (vivant ou non) ?

James Brown.

Un rituel avant de monter sur scène ?

Aller aux toilettes, on sait jamais quand ça va finir !

Une machine fétiche / préférée ?

M1 Organ. Mais, je viens d’acheter une MPC20000xl récemment donc ce sera certainement mon prochain kiffe.

Ton plat préféré ?

Depuis je suis en France c’est une planche mixte (avec beaucoup de cornichons).

Un morceau que tu adores mais que tu ne joues jamais et pourquoi ?

Squarepusher, “My Red Hot Car”. Exactement mon style mais trop rapide.

Ton instrument de prédilection ?

Le Snare. Je peux aimer un track juste pour le snare.

Si tu devais sampler une BO de film ?

Ca serait plutôt un jeu video, ils ont des BOs mieux que les films.

Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose en interview ?

Une question en anglais! 😉

Le track que tu aurais aimé produire (et pourquoi) ?

Quasimoto “Catchin’ The Vibe”. Un bassline lourde, un groove fascinant et surtout le snare de mes rêves.

Le disque que tu regrettes de ne pas avoir acheté ? 

Il y a en a beaucoup mais je dirais que c’est Richard Brown “Superman”.

Une anecdote « Dure Vie » à nous raconter ?

Quelqu’un m’a invité à jouer avec deux amis pour une des scènes de Secret Garden Party et quand on est arrivés on s’est rendu compte qu’on était les seuls artistes pour tout le week-end… donc on a joué 15h par jour pendant trois jours.

L’EP « Flicker Zone » d’Alec Falconer sort aujourd’hui sur Rue de Plaisance. Profitez du Disquaire Day, ce samedi 13 avril pour vous le procurer chez Yoyaku

© Virassamy

Tracklist : 

A1 Flicker Zone 
A2 Les Volets 
B1 L3D 121D
B2 View From The L2