Le phénomène Enter arrive. Cette agence artistique et culturelle, en pleine adéquation avec l’arrivée du digital sur la scène électronique, va proposer des installations inédites et immersives dans vos événements. Entre projections, mapping et interactions sonores, le voyage sensoriel est garanti. 

L’équipe éclectique s’occupe de tout, de la conception initiale du projet à sa réalisation finale. Elle amène le spectateur hors du temps au biais d’une expérience sensorielle complète. Ce projet naît au sein d’une équipe éclectique, mais également grâce à la rencontre entre pers qui fait l’experience et la machine. 

L’arrivée du digital touche la scène artistique et créative, y compris les musiques électroniques. Dernier projet en date, Enter forme une équipe multiculturelle et multifonctionnelle en s’entourant de têtes de la scène musicale, de créatifs, de vidéastes, d’ingés son, mais aussi de scénographes et artistes picturaux. Afin de dialoguer entre les disciplines, l’agence se façonne autour de milieux différents, que ce soit les médias, notamment avec Anatole et Titien de Konbini, les collectifs avec Fanny de chez PWFM, au mapping et au vjing, ou encore Naomi de l’agence de publicité Uzik et Baptiste, développeur formé à l’école 42.

Une agence artistique spécialisée dans les expériences sensorielles 

L’expérience sensorielle d’Enter est conçue à l’aide de projections lumineuses, de scénographies LED, de projections vjing et d’un mapping exceptionnel. En accompagnant les événements musicaux via une programmation visuelle inédite, l’agence met en place une série d’attractions interactives au service d’une expérience sensorielle authentique.

Le but : développer et valoriser de nouvelles formes d’expressions artistiques grâce à une réflexion sur la matière, et une nouvelle conception de la scénographie et de l’écriture interactive.

« C’est un espace à la géométrie multi-sensorielle, où nos attractions interagissent avec vos perceptions. » 

DJs, collectifs, médias : ENTER est au centre de l’écosystème des musiques électroniques 

Pour contribuer à ce projet collaboratif, l’agence fait aussi appel au talentueux Darzack, figure au sein de la techno française par ses rythmes afros efficaces. Le producteur Amédée rejoint aussi la danse en composant intégralement les morceaux diffusés dans le photomaton, cette fois-ci pour un voyage sensoriel pointu, de la techno urbaine à la musique afro. 

Ce projet innovant et ambitieux a le soutien de grands noms issus d’une scène artistique éclectique : DJs (Bellaire, Mila Dietrich, Lacchesi, Darzack, Puzupuzu, Vlaysin, Thomas Delecroix, Illnurse, EKLPX, Moth), collectifs (Fée Croquer, PWFM, Spectrum, Possession, la Quarantaine) et médias (Dure Vie, Trax, Konbini) mais également graffeurs, peintres, comédiens, danseurs et rappeurs. 

L’agence se fixe comme objectif « d’enrichir les événements sonores par des immersions visuelles » mais également de « valoriser les écritures interactives » et d’ « offrir au public une expérience sensorielle mémorable ». Pour relever ce challenge, elle s’arme de quatre installations phares qui feront voyager dans un espace-temps loin de la routine de la teuf habituelle.

Des installations immersives et éco-responsables auxquelles VOUS pouvez participer 

Vous pourrez d’abord danser sous une sculpture lumineuse immersive, la Led Me In, accompagnée d’une ambiance sonore, ou découvrir le Tam Tam Hero, une version de Guitar Hero à échelle humaine qui se joue à deux aux moyens de cubes lumineux. C’est dans cet espace, transformé en véritable scène, que vous pourrez découvrir les fameux rythmes que Darzack a élaboré pour l’occasion. Une autre oeuvre paradoxale, le Selfinity, vous fera combattre vote narcissisme pour « perdre la notion de l’espace et la perception de soi ». C’est enfin dans le Métamorpheur, un photocall personnalisé par l’usage du micro-mapping, que vous aurez accès au voyage musical imaginé par Amédée. On y entre seul ou à plusieurs, et vous pouvez même en garder un souvenir à récupérer sur l’application web. 

Le meilleur est pour la fin : il est possible d’entrer en interaction avec les installations prévues par Enter, de vous-même. En téléchargeant l’application sur votre smartphone, vous pouvez contrôler les espaces lumineux et devenir maître de votre expérience sensorielle. L’agence vous permet ainsi de devenir les acteurs de cette expérimentation totale. 

En plus d’être à la pointe des innovations, Enter s’adapte aux besoin de son temps en inscrivant son empreinte écologique dans le projet. Les dispositifs utilisés sont exclusivement à basse consommation, les installations fonctionnent sur batterie et les modules sont construits au sein du groupe, pour éviter les circuits longs et les matériaux polluants.

C’est pour la fête de la musique et particulièrement lors du premier événement Summerclub de la saison que ces installations seront ouvertes à un public, les pieds dans le sable. « L’idée part de Marion (de PWFM) qui avait l’envie de faire une fête portée sur un autre art, sur du visuel… Une sorte de nuit blanche le soir de la fête de la musique ! » Rendez-vous donc  au Glazart le 21 juin, où les installations se trouveront à l’intérieur du lieu, de 21h à 2h, à côté des concerts sur la plage. 

Retrouvez toutes les infos sur la page Facebook de ENTER.