Photo à la une © Yami 2 – Alamy – ARTE FRANCE

Dans le cadre de sa semaine dédiée à la jeunesse, ARTE a dévoilé le documentaire « Histoire bruyante de la jeunesse (1949-2020) » sur le rapport politique des jeunes à la musique de 1949 à 2020, du jazz à la techno, du disco au rap. À voir. 

Le 26 novembre dernier, ARTE dévoile le documentaire de Marie Durrieu et Aurélien Guégan, « Histoire bruyante de la jeunesse (1949-2020) », pour témoigner de l’intime corrélation entre la musique et les mouvements sociaux et politiques chez les jeunes. Depuis les années 1940, ils s’expriment et dénoncent en faisant du bruit, lient la musique à leurs préoccupations, et s’entourent pour cela d’artistes, de musiciens, de cinéastes et de figures militantes pour s’indigner contre des choix politiques, économiques ou sociaux souvent incompris. Ils s’inspirent des mouvements et styles musicaux passés et nourrissent l’histoire des futurs. 

À seulement 25 ans, Marie Durrieu a voulu retranscrire comment cette jeunesse réussit finalement à se faire entendre depuis 70 ans de manière visuelle et sonore : sur une bande-son puissante qui reprend les port-étendards de chaque génération, se déroulent des images d’archives, extraits de films et clips vidéo. Le documentaire est très riche, et s’est centré sur le travail universitaire de Marie et son étude des travaux d’historiens, philosophes et sociologues issus de pays occidentaux autour de 4 thèmes : l’écologie, le racisme, le féminisme et le combat pour les droits des personnes LGBTQI+. 

Véritable flashback dans le passé et qui fait écho à des protestations récentes comme #MeToo, Black Lives Matter et les marches pour le climat avec Greta Thunberg, le documentaire – découpé en deux parties de 50 minutes – part du jazz dans les caves de St Germain des Prés dans les années 40 jusqu’à l’émergence du punk à Londres en 1977, du disco au rap, et jusqu’au sacre de la techno à Berlin. 

Le documentaire « Histoire bruyante de la jeunesse (1949-2020) » est disponible en replay jusqu’au 23 décembre 2020 sur le site internet Arte.tv : Partie 1 et Partie 2