Porté par la Fimeb (une structure culturelle bordelaise) et de nombreux·ses· professionnel·le·s du secteur musical, le nouveau podcast Câblé ! propose « un regard décentralisé » et défricheur sur les cultures et musiques électroniques en France. Idéal pour les amoureux et passionnés de ce secteur qui puise sa force dans sa position mise à mal par la crise sanitaire. 

Chaque mois, Câblé ! s’installera dans plusieurs villes de France, de Bordeaux à Lyon, de Paris à Toulouse, pour « suivre les voix d’hommes et de femmes investi·e·s au quotidien dans la grande famille d’artistes« , mais aussi des médias, des festivals, des clubs, et beaucoup d’autres électrons libres qui font vivre ce secteur, dans une plongée intimiste et authentique entre chroniques, billets d’humeur, revues de presse, sessions d’écoute… 

« Souvent bénévoles, parfois indépendant·e·s ou salarié·e·s ; du fond de leurs chambres, depuis leurs bureaux ou un club malheureusement vide, on écoute des avis, impressions et questionnements fièrement subjectifs de femmes et d’hommes qui connectent, mêlent et démêlent les cultures électroniques.« , explique l’équipe de Câblé !

Les deux premiers épisodes sont déjà en ligne. Parmi les invité·e·s, on y retrouve les interviews de Sentiments, Dar Disku, le chercheur en Sciences de l’Information et de la Communication Guillaume Heuget, Hani (Ekker Lab) ou encore Barbara Tillmann, chercheuse en neurosciences au CNRS.

À chaque émission, plusieurs chroniques rythment le podcast avec Jérôme Rigaux (DJ, SUPER Daronne) pour les dernières sorties musicales françaises, Sylvain Pinot (Hemisphere Sound) pour les scènes d’ailleurs, Jeanne-Sophie Fort (Les Siestes Électroniques) qui questionne le domaine de la recherche,  Laurent Bigarella (rédacteur en chef Le Type et Akki) pour la revue de presse internationale et les billets d’humeur de Marion Delpech (PWFMAct Right).