Une nouvelle étude menée au Royaume-Uni par l’Académie d’Ivors et l’Union des musiciens a révélé que les revenus tirés du streaming pour la majorité des producteurs de musique étaient actuellement « scandaleusement insuffisants« .

Leur sondage, réalisé auprès de musiciens et compositeurs du pays, montre que 82% d’entre eux ont gagné moins de 200 livres (l’équivalent de 220€ environ) en 2019 grâce aux plateformes de streaming. Si la moitié d’entre eux affirme aussi que leurs revenus générés ont considérablement baissé durant la dernière décennie, 43% affirment que ce problème pourrait les amener à changer de profession. 

« Cette enquête est une nouvelle preuve que la musique et leurs auteurs sont sous-estimés. Trop d’argent va aux grandes maisons de disques, c’est un modèle dépassé qui doit être réformé. Nous avons les meilleurs auteurs de chansons au monde et ils méritent mieux.« , a déclaré Graham Davies, le PDG de l’Académie d’Ivors. 

« J’ai écrit des morceaux qui ont été diffusées sur des plateformes de streaming… Ces morceaux ont été diffusées sur des millions de sites mais n’ont généré pratiquement aucun revenu pour moi en tant qu’auteur-compositeur.« , écrit aussi un compositeur anonyme de l’étude. 

Le compte rendu de l’étude est à retrouver sur ce lien