Que ce soit il y a presque 30 ans, il y a 10 ans ou encore aujourd’hui, ces artistes et labels ont marqué l’histoire de l’acid à leur manière. 303 : en référence à la fameuse Roland TB-303, le 3 mars de chaque année est devenu le rendez-vous officiel des initiés et amateurs du genre. Ils sont tous tellement doués qu’élaborer une playlist avec une piste de chacun d’entre eux aurait été trop aisé. Inversons les rôles : en demandant à chacun d’entre eux de livrer leur titre acid favori, cette playlist a donc été entièrement élaborée par les acteurs qui l’ont façonné. Tous ont été ravis d’apporter leur pierre à l’édifice et se tardent de connaître le choix de leurs homologues. 

DJ Pierre

JACK TRAX

I Love Acid (Label)

 

« C’est une de mes tracks acid disco préférées au monde, avec une énergie sans pareille et capable de retourner un dancefloor. Il y a une large part d’étrangeté intéressante aussi.

Il y a beaucoup de mystère autour de Syntheme. Quand les disques sont sortis, personne ne savait qui se cachait derrière (et il y avait même des rumeurs comme quoi il s’agirait d’Aphex Twin). J’ai booké Syntheme pour un événement, et là une fille qui s’appelait Lou est apparue avec un ordinateur et un controller rose pour balancer un set acid complètement dingue. Il s’est avéré que Global Goon était derrière les premiers tracks et que Lou s’occupait d’assurer les live, mais sur le second album je crois que Lou a fini par écrire une bonne partie de la musique aussi. Elle a joué un ultime set pour moi en 2017 et a fini par s’appeler ‘Ko-Bi’, et Global Goon a sorti quelques tracks sur mon label. Mais même si j’ai fini par les connaître et travailler avec les deux, je n’ai jamais su la véritable histoire derrière Syntheme ! »

« This is one of my favourite acid disco tracks ever, so much energy and works a dancefloor, yet has a large slice of weirdness to it as well.

There’s a lot of mystery around Syntheme – when the records were first released, no-one knew who was behind them (there were rumours it was Aphex). I booked Syntheme to play a show, and a girl called Lou turned up with a hot pink laptop and controller, and played a set of crazy acid. It turned out that Global Goon was behind the first few tracks, with Lou doing the live shows, but on the second album I think Lou ended up writing quite a lot of the music too. She played a farewell Syntheme show in 2017 for me, and put out some solo matieral as ‘KoBi’ – and Global Goon also released some tracks on my label – but even though I know & worked with them both, I’ve never gotten the full complete story behind Syntheme! »

Tripalium Corp (Label)

« Mon all-time classic à moi, sorti en 2010 sur l’album « United Acid Emirates » sur Planet Mu. Beau, fun, frénétique, complètement barré, le grand art de Ceephax à son sommet.« 

 03030303 (Label)

« En 1984, réalisé avec une 303 et une 808 : c’était la façon de faire à ce moment-là. Futuristique, spatiale, avec une bassline deep acid. »

« In 1984 with a 303 and an 808 this was way ahead of his time. Futuristic, spacey with a deep acid bassline. True love! »

Chris Moss Acid 

« Pour moi, Flow Coma c’est l’essence de l’acid house. Percutant, minimaliste et intemporel. Cette bassline en 3 temps (comme pour 151 d’Armando) est aussi souvent imitée que jamais égalée. »

« Flow Coma is, in my opinion, the essence of Acid House, hard hitting, minimal and timeless. that 3 step bass-line (as with 151 by Armando) is often imitated yet never bettered. »

D’Marc Cantu

« Il y a eu beaucoup de producteurs « acid » influents qui ont façonné mes productions durant toutes ces années. Grâce au support de Bam Bam, Jack Rabbit, Farley and the king, Mike Dunn, mais le track qui m’a permis de continuer a été « Sleezy D – I’Ve Lost Control (Space Side). Je l’ai entendu pour la première fois en 1999. C’était à la fin de l’été quand j’ai rencontré JTC, jusqu’à ce qu’on devienne amis. Il savait ce que j’attendais en terme de production, et je lui ai proposé d’écouter plusieurs classiques acid. Du genre de ceux que je n’avais jamais entendu auparavant et j’ai juste dévoré chaque morceau qu’il m’a envoyé. Peu de temps après, vers 2003, quand j’ai rencontré le gars à l’origine de Traxx pour la première fois, JTC a remarqué qu’un de ses amis jouait Ann Arbor dans la cave de Necto. Son set était complètement fou avec des références insensées, et j’ai entendu une nouvelle fois ce track. Peu de temps après, j’ai enregistré « No Control », une ré-interprétation obscure d’ « Ive Lost Control » et c’était fait : je commençais à produire sans cesse. Tous les gens qui connaissaient ma patte ont su que c’était le commencement, et sans aucun doute, que ça a changé ma vision de l’acid et la dance music en général. Qu’importe où me mène mon voyage musical, à présent, mes racines restent indéniablement rattachés au track de Sleezy D « I’ve Lost Control ».

« There have been many influential « Acid » producers that have shaped my productions over the years. From the likes of Bam Bam, Jack Rabbit, Farley and the king, Mike Dunn but hands down the track that drove me to go on this journey was Sleezy D’s – I’ve Lost Control (Space Side). I had first heard this around the summer of ’99. It was late that summer I met JTC, and we became fast friends. He was familiar with how I was experimenting with recording and suggested we listen to some classic acid tracks. These were unlike anything I had ever heard and I just devoured any music that he sent my way. Not too long after, around 2003 or so, I had met Traxx for the first time, JTC noted a friend of his was playing Ann Arbor in the basement of the Necto. His set was bonkers off the wall with references to just about everything, and again I had heard this track. Shortly after seeing his set I recorded, “No Control” a shameless reinterpretation of “I’ve Lost Control” and that was it, I was off to producing non-stop. Anyone familiar with my work knows this track is what started it all and without a doubt changed my outlook on Acid and dance music as a whole. Regardless of where my musical journey takes me, its roots are firmly entwined with Sleezy D’s – I’ve Lost Control. »

 The Exaltics

« C’est simplement une des utilisations de la 303 la plus dure que j’ai jamais entendue. Elle combine mes deux passions pour l’acid et l’electro à la perfection. Merci IF pour ce bijou! »

This is simply one of the hardest and best knob tweaking 303 annihilation i´ve ever heard. Combining my both passions Acid and Electro on point. Thanks IF for this amazing piece of music!!! »

Baldo / BLD

« Pour beaucoup de gens du sud de l’Espagne (d’où je viens), le « Higher State of Consciousness » de Wink est un véritable hymne. Tous ceux qui sont allés en rave et en festival dans cet endroit au début des années 90 connaissent ce track et sont devenus dingues quand ils le découvraient pour la première fois.

C’est pour ça que je l’ai choisi. Pas parce que c’est mon track acid préféré (impossible de n’en choisir qu’un), mais parce que c’est probablement le premier que j’ai entendu et qu’il y a une connexion personnelle très spéciale avec, depuis les débuts de ma carrière. »

« For many people from the south of Spain (where I come from), Wink’s Higher State of Consciousness is a total Anthem. Everyone that went to rave parties and festivals in late 90’s in that area know this track and went crazy every time that the Dj played it.

That’s why it’s my pick, not because it’s my favourite acid track (impossible to choose juse one) but because was probably the first one I ever heard and got this special personal connection with it since the early days of my carreer. »

Christian Lisco

« J’ai choisi ce track parce que c’est la raison pour laquelle je suis tombé amoureux de l’ACID en 2005 quand je l’ai entendu pour la première fois. »

« I chose this track because when I first heard it in 2005, I fell in love with ACID. »

DJ ESP

 Woody McBride (alias)

 Earthworm (alias)

The Genius of Fun (alias)

4D (alias)

Jared Wilson

« Avant toute chose, je ne suis pas fan des listes « tracks favoris » et des « top ». Pour moi, un favori c’est quelque chose qui est toujours en mouvement, à n’importe quel moment donné. Cela étant dit, si j’avais le couteau sous la gorge je choisirais « Flow Coma » de 808 State. Je ne me suis jamais lassé de l’écouter ou de le jouer. Ça m’emporte à chaque fois, frissons dans le cou et bras levé. Ce track a toutes les caractéristiques d’un track intemporel. C’est simple et complexe à la fois, et parfaitement exécuté. »

« First off, I’m not a fan of “favorites” or “top” lists. For me what I would call my favorite of anything at any given time is always in flux. That being said, knife to my neck I would pick Flow Coma by 808 State as my favorite acid track. I never get tired of hearing or playing it out. It gets me every time. Makes the hairs on my neck and arm stand up. It has all the characteristics of a timeless track. It is both simple and complex at the same time. Perfectly executed. »

Paul Birken

« Arthur est un maître dans l’art de manipuler ses machines, il y travaille dur et tu peux l’entendre dans la manière dont il produit. Ses tracks orchestrent beaucoup d’énergie et de mouvement mais sont aussi astucieuses dans leur construction, c’est ce qui m’inspire à chaque fois que je vais sur son Bandcamp en quête de nouvelles sorties. Allez digger et dansez! »

« Arthur is a masterful machine manipulator who works hard at his craft and you can hear it in the ideas he churns out.  His tracks are full of energy and movement in the orchestrations, but also clever enough in their construction so I get inspired every time I drop in on his Bandcamp page to grab new releases.  Go dig in and get dancing! »

Dona aka DJ Plant Texture

« J’ai choisi ce track parce que c’est un de ces tracks où l’acid house et le breakbeat fusionnent ensemble d’une manière totalement futuristique. Essentiel dans mon évolution musicale : APHEX TWIN POUR TOUJOURS. »
« I choose this record because it is one of that tracks where acid house and breakbeat merge togheter in a totally futuristic way, essential record in my musical evolution, APHEX TWIN FOREVER. »

Voiron

« À chaque fois que j’essaye de faire une ligne de 303 j’essaye de faire aussi bien que celle ci, je n’y arriverai sans doute jamais. »

Minimum Syndicat

« Souvent comparé à « Three O’ Three » de Public Energy, c’est un peu son jumeau diabolique. Il exploite à la perfection tout ce que la TB-303 peut avoir d’insidieuse et obsessionnelle. Il y a un coté marche militaire, mais aussi quelque chose de plus sexy qui rappelle le vieil acid de Chicago. Pour nous c’est le son « warehouse » par excellence, dark et festif à la fois, sans fioriture mais très rusé dans son dépouillement. »

Acid Waxa (Label)

« C’est probablement le seul track qui m’a plongé dans l’acid via Rephlex et the Braidance Coincidence company. J’avais acheté un CD de HMV le 9 septembre (juste après une interview dans une salle de billard). Juste au moment où j’allais être appelé pour l’interview, j’ai vu les tours jumelles réduites en pièce sur les écrans géants, encore et encore. Le son discordant qui vient vers la fin de ce track me rappelle l’étrangeté et l’obscurité de cette expérience, en contraste frappant avec la bassline et les keys plus joyeux. Bien plus tard, j’ai découvert que « The Railway Raver » était aussi une grande inspiration pour Automatic Tasty, et comme la première release d’Acid Waxa était de lui, ça m’a fait définitivement croire que la coïncidence existe! »

« This is probably the one track that properly turned me on to acid via Rephlex and the Braindance Coincidence comp, which I bought on CD from HMV on 9/11 (right before having a job interview at a snooker hall) As I waited to be called in to said interview, I watched the twin towers being blown to pieces over and over again on a giant sports screen. The discordant strings that come in towards the end of this track somehow seem to capture the strangeness and darkness of that experience, which are in stark contrast to the plump and cheerful 101 bassline + keys. Much later on, I discovered that The Railway Raver was also a big inspiration for Automatic Tasty and since the first release on Acid Waxa was by him, this makes me believe in synchronicity even more! »